Jos Verlooy est un véritable cavalier de championnat. L'année dernière, il s'était surpassé avec Igor aux championnats d'Europe de Rotterdam. Sacré champion d'Europe avec l'équipe de Belgique, il avait ensuite pris le bronze dans le concours individuel. Samedi, lors des championnats nationaux, il devait réaliser deux parcours sans faute en selle sur Varoune pour réussir à conserver son titre de champion de Belgique. Et il a rempli sa mission. Cela s'est avéré nécessaire car les concurrents directs Pieter Clemens (Quintini) et Yves Vanderhasselt (Jeunesse) ont également réussi deux parcours sans la moindre faute samedi. Ils ont dû finalement se contenter respectivement des 2e et 3e places avec 1,28 et 1,61 points de pénalité sur l'ensemble des quatre manches. Jos Verlooy/Varoune n'a pas marqué un seul point de pénalité en quatre parcours. "Pourtant, les circonstances à Lanaken ont été complètement différentes de celles de l'année dernière. En raison de la crise du coronavirus, la piste était complètement différente cette année et il n'y avait pas de public présent. En principe, Varoune n'a donc pas pu bénéficier de l'expérience de l'année dernière. Ce deuxième titre belge suscite immédiatement l'ambition de remporter le titre belge en 2021 pour la troisième fois consécutive ce qu'aucun compatriote n'a encore réussi. Ce caractère unique s'inscrirait parfaitement dans mon palmarès." En 1973 et 1974, Patrick Ronge a été le dernier à réussir à remporter deux fois le championnat de Belgique avec le même cheval, White City. En 1995 et 1996, Ludo Philippaerts est également devenu champion national deux années consécurives mais avec deux montures différentes : successivement King Darco et Trudo Krawaat. (Belga)

Jos Verlooy est un véritable cavalier de championnat. L'année dernière, il s'était surpassé avec Igor aux championnats d'Europe de Rotterdam. Sacré champion d'Europe avec l'équipe de Belgique, il avait ensuite pris le bronze dans le concours individuel. Samedi, lors des championnats nationaux, il devait réaliser deux parcours sans faute en selle sur Varoune pour réussir à conserver son titre de champion de Belgique. Et il a rempli sa mission. Cela s'est avéré nécessaire car les concurrents directs Pieter Clemens (Quintini) et Yves Vanderhasselt (Jeunesse) ont également réussi deux parcours sans la moindre faute samedi. Ils ont dû finalement se contenter respectivement des 2e et 3e places avec 1,28 et 1,61 points de pénalité sur l'ensemble des quatre manches. Jos Verlooy/Varoune n'a pas marqué un seul point de pénalité en quatre parcours. "Pourtant, les circonstances à Lanaken ont été complètement différentes de celles de l'année dernière. En raison de la crise du coronavirus, la piste était complètement différente cette année et il n'y avait pas de public présent. En principe, Varoune n'a donc pas pu bénéficier de l'expérience de l'année dernière. Ce deuxième titre belge suscite immédiatement l'ambition de remporter le titre belge en 2021 pour la troisième fois consécutive ce qu'aucun compatriote n'a encore réussi. Ce caractère unique s'inscrirait parfaitement dans mon palmarès." En 1973 et 1974, Patrick Ronge a été le dernier à réussir à remporter deux fois le championnat de Belgique avec le même cheval, White City. En 1995 et 1996, Ludo Philippaerts est également devenu champion national deux années consécurives mais avec deux montures différentes : successivement King Darco et Trudo Krawaat. (Belga)