Dès le début de l'étape, trois coureurs s'isolaient en tête de la course avec le Norvégien Martin Urianstad (Uno-X Pro Cycling), le Grec Polychronis Tzortzakis (Kuwait Pro Cycling Team) et le Néerlandais Jeroen Meijers (Terengganu Polygon Cycling Team). Le trio comptait plus de quatre minutes d'avance sur le peloton mais était finalement repris à 13 kilomètres de la ligne. Le peloton regroupé, la victoire se disputait dans la montée finale vers Abu Rakah. Buitrago lançait son attaque peu avant la flamme rouge et était suivi par l'Autrichien Daniel Oss (TotalEnergies) et Andrea Bagioli (Quick Step-Alpha Vinyl). Oss devait rapidement décrocher et Buitrago et Bagioli se jouaient la victoire au sprint où le Colombien se montrait le plus rapide pour décrocher sa première victoire chez les professionnels. Le Danois Anthon Charmig (Uno-X Pro Cycling) remportait le sprint pour la troisième place devant les deux coureurs de Lotto Soudal Maxime Van Gils, 4e et premier Belge, et Caleb Ewan. L'Australien, vainqueur de la 1re étape mardi, perd la tête du classement général au profit de Buitrago qui compte sept secondes d'avance sur Ewan. Charmig est troisième à 13 secondes du Colombien Jeudi, la troisième étape devrait faire la part belle aux sprinteurs avec un parcours de 181,2 km entre Tayma Hadaj Well et AlUla Old Town. Il s'agit de la deuxième édition du Saudi Tour. L'an passé, la course n'avait pu avoir lieu. En 2020, l'Allemand Phil Bauhaus s'était imposé. Il est absent cette fois. Le Saudi Tour se terminera le samedi 5 février. (Belga)

Dès le début de l'étape, trois coureurs s'isolaient en tête de la course avec le Norvégien Martin Urianstad (Uno-X Pro Cycling), le Grec Polychronis Tzortzakis (Kuwait Pro Cycling Team) et le Néerlandais Jeroen Meijers (Terengganu Polygon Cycling Team). Le trio comptait plus de quatre minutes d'avance sur le peloton mais était finalement repris à 13 kilomètres de la ligne. Le peloton regroupé, la victoire se disputait dans la montée finale vers Abu Rakah. Buitrago lançait son attaque peu avant la flamme rouge et était suivi par l'Autrichien Daniel Oss (TotalEnergies) et Andrea Bagioli (Quick Step-Alpha Vinyl). Oss devait rapidement décrocher et Buitrago et Bagioli se jouaient la victoire au sprint où le Colombien se montrait le plus rapide pour décrocher sa première victoire chez les professionnels. Le Danois Anthon Charmig (Uno-X Pro Cycling) remportait le sprint pour la troisième place devant les deux coureurs de Lotto Soudal Maxime Van Gils, 4e et premier Belge, et Caleb Ewan. L'Australien, vainqueur de la 1re étape mardi, perd la tête du classement général au profit de Buitrago qui compte sept secondes d'avance sur Ewan. Charmig est troisième à 13 secondes du Colombien Jeudi, la troisième étape devrait faire la part belle aux sprinteurs avec un parcours de 181,2 km entre Tayma Hadaj Well et AlUla Old Town. Il s'agit de la deuxième édition du Saudi Tour. L'an passé, la course n'avait pu avoir lieu. En 2020, l'Allemand Phil Bauhaus s'était imposé. Il est absent cette fois. Le Saudi Tour se terminera le samedi 5 février. (Belga)