A la fois satisfait et fier, notre compatriote, qui a été devancé par l'irrésistible irlandais Sam Bennett (Bora-Handsgrohe). "C'est vrai, je suis plutôt content de ma course aujourd'hui (lundi, ndlr), et l'équipe a très bien couru aussi", a-t-il en effet avoué. "Mais bon, la deuxième place n'est pas la préférée d'un coureur. Mes équipiers et en particulier John (Degenkolb), auraient mérité la victoire. Même s'il faut bien reconnaître que Bennett est sans doute en ce moment le sprinter le plus rapide du monde. Je ne vais certainement pas me suicider à cause de cette deuxième place, mais cela commence à faire beaucoup, après le BinckBank Tour (deuxième et troisième)..." Le Colombien Fernando Gaviria (UAE), arrivé 164e à plus de 4 minutes, n'a pas participé à l'emballage final, où le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck - Quick Step), trop éprouvé par une poursuite pour revenir dans le peloton après avoir été laché dans une côte, a dû se contenter de la septième place. "J'ai raté une belle occasion aujourd'hui, mais c'est la vie", a-t-il dit. (Belga)