La lauréate du tour de piste à Doha le 3 octobre a déclaré samedi dans une vidéo sur son compte Instagram : "Je n'ai jamais été une tricheuse. Je ne le serai jamais. Je n'ai manqué que trois tests antidopage, ce qui est normal et peut arriver à tout le monde". Dans une déclaration, l'AIU a déclaré que "l'enquête sur les trois échecs de localisation de Mme Naser en 2019 était en cours au moment des Championnats du monde de Doha et elle n'avait pas été provisoirement suspendue à ce moment-là. Suite à la conclusion de l'enquête et à un quatrième échec de localisation en janvier 2020, un avis d'accusation a été émis et Mme Naser a été soumise à une suspension provisoire immédiate". Les règles antidopage de l'athlétisme mondial stipulent qu'une violation de la localisation consiste en une combinaison de trois contrôles manqués, ou de manquements à l'obligation de fournir des informations sur la localisation, au cours d'une période de douze mois. (Belga)

La lauréate du tour de piste à Doha le 3 octobre a déclaré samedi dans une vidéo sur son compte Instagram : "Je n'ai jamais été une tricheuse. Je ne le serai jamais. Je n'ai manqué que trois tests antidopage, ce qui est normal et peut arriver à tout le monde". Dans une déclaration, l'AIU a déclaré que "l'enquête sur les trois échecs de localisation de Mme Naser en 2019 était en cours au moment des Championnats du monde de Doha et elle n'avait pas été provisoirement suspendue à ce moment-là. Suite à la conclusion de l'enquête et à un quatrième échec de localisation en janvier 2020, un avis d'accusation a été émis et Mme Naser a été soumise à une suspension provisoire immédiate". Les règles antidopage de l'athlétisme mondial stipulent qu'une violation de la localisation consiste en une combinaison de trois contrôles manqués, ou de manquements à l'obligation de fournir des informations sur la localisation, au cours d'une période de douze mois. (Belga)