Le suspense a pris fin loin des terrains. Finalement, c'est sans doute l'assemblée générale de la Pro League qui aura été l'adversaire le plus coriace sur la route des hommes de Philippe Clement, lequel s'offre au passage un deuxième titre de champion de Belgique consécutif.

Leader autoritaire du championnat depuis l'été dernier, le Club comptait quinze points d'avance sur son plus proche poursuivant au soir de la 29e journée, qui restera le coup de sifflet final de cette saison particulière. Avec une seule défaite dans les compétitions belges depuis le début de saison, concédée sur la pelouse du Bosuil, Bruges semblait lancé vers le seizième titre de son histoire, le troisième en cinq ans.

Après Michel Preud'homme en 2016 et Ivan Leko en 2018, c'est donc Philippe Clement qui ramène le titre au stade Jan Breydel. Un rythme qui ne laisse pas beaucoup de place à une concurrence qui semble de moins en moins de taille face à l'ogre bleu et noir.

ON RESTE À 16, AVEC DES (MINI) PLAY-OFFS

L'autre verdict attendu de cette assemblée générale, c'était la formule de championnat qui sera adoptée la saison prochaine. Le G5 a massivement voté pour que la saison prochaine se déroule à seize, avec des mini play-offs pour éviter les problèmes potentiels d'une prolongation de la crise sanitaire. Les quatre premiers se disputeront donc le titre, tandis que les équipes classées entre la cinquième et la huitième place s'affronteront pour le dernier ticket européen. Une fomule qui a recueilli 84% des voix lors de l'assemblée générale de la Pro League.

Victime principale de ce choix, Waasland-Beveren, qui pouvait encore mathématiquement échapper à la relégation, se retrouve en D1B. Une série qui conservera encore huit équipes, et ne verra donc pas l'intégration des U21 comme cela avait été suggéré par certains. OHL, le Beerschot ou Westerlo remplacera les pensionnaires du Freethiel au sein de l'élite. Si les deux premiers ne trouvent pas avant le 31 mai un lieu pour disputer leur barrage retour pour la montée, ce sont les Campinois, les plus réguliers au cours de la double saison de D1B, qui seront promus.

Le suspense a pris fin loin des terrains. Finalement, c'est sans doute l'assemblée générale de la Pro League qui aura été l'adversaire le plus coriace sur la route des hommes de Philippe Clement, lequel s'offre au passage un deuxième titre de champion de Belgique consécutif.Leader autoritaire du championnat depuis l'été dernier, le Club comptait quinze points d'avance sur son plus proche poursuivant au soir de la 29e journée, qui restera le coup de sifflet final de cette saison particulière. Avec une seule défaite dans les compétitions belges depuis le début de saison, concédée sur la pelouse du Bosuil, Bruges semblait lancé vers le seizième titre de son histoire, le troisième en cinq ans.Après Michel Preud'homme en 2016 et Ivan Leko en 2018, c'est donc Philippe Clement qui ramène le titre au stade Jan Breydel. Un rythme qui ne laisse pas beaucoup de place à une concurrence qui semble de moins en moins de taille face à l'ogre bleu et noir.L'autre verdict attendu de cette assemblée générale, c'était la formule de championnat qui sera adoptée la saison prochaine. Le G5 a massivement voté pour que la saison prochaine se déroule à seize, avec des mini play-offs pour éviter les problèmes potentiels d'une prolongation de la crise sanitaire. Les quatre premiers se disputeront donc le titre, tandis que les équipes classées entre la cinquième et la huitième place s'affronteront pour le dernier ticket européen. Une fomule qui a recueilli 84% des voix lors de l'assemblée générale de la Pro League.Victime principale de ce choix, Waasland-Beveren, qui pouvait encore mathématiquement échapper à la relégation, se retrouve en D1B. Une série qui conservera encore huit équipes, et ne verra donc pas l'intégration des U21 comme cela avait été suggéré par certains. OHL, le Beerschot ou Westerlo remplacera les pensionnaires du Freethiel au sein de l'élite. Si les deux premiers ne trouvent pas avant le 31 mai un lieu pour disputer leur barrage retour pour la montée, ce sont les Campinois, les plus réguliers au cours de la double saison de D1B, qui seront promus.