Le Français Stéphane Peterhansel (Mini,) a terminé au pied du podium, 4e à 7:34 de Sainz. Il conserve la tête du classement général avec 5:53 d'avance sur Al-Attiyah. Sainz est 3e à 40:39 du leader. Le Français Matthieu Serradori et Fabian Lurquin (Century), fortement retardés à cause de problèmes mécaniques jeudi, ont fini la 5e étape à plus de 24h du vainqueur, le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota). Arrivé dans la nuit, le duo franco-belge a passé la nuit dans un bivouac d'urgence mis sur pied par l'organisation. Repartis vendredi, ils ont de nouveau été victimes de malchance, leur roue arrière se cassant à 18 km de l'arrivée. La 6e étape a été raccourcie de 100 km en raison d'un trop grand nombre de concurrents attardés et restés bloqués sur la fin de la 5e étape la veille. Une journée de repos pour les 250 équipages encore en lice est au programme samedi, histoire de récupérer avant l'étape marathon de deux jours qui reliera Haïl à Sakaka (742 Km) puis Sakaka à Neom (709 km) sans autre intervention sur les machines que celle des pilotes et copilotes lors de leur pause au bivouac. (Belga)

Le Français Stéphane Peterhansel (Mini,) a terminé au pied du podium, 4e à 7:34 de Sainz. Il conserve la tête du classement général avec 5:53 d'avance sur Al-Attiyah. Sainz est 3e à 40:39 du leader. Le Français Matthieu Serradori et Fabian Lurquin (Century), fortement retardés à cause de problèmes mécaniques jeudi, ont fini la 5e étape à plus de 24h du vainqueur, le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota). Arrivé dans la nuit, le duo franco-belge a passé la nuit dans un bivouac d'urgence mis sur pied par l'organisation. Repartis vendredi, ils ont de nouveau été victimes de malchance, leur roue arrière se cassant à 18 km de l'arrivée. La 6e étape a été raccourcie de 100 km en raison d'un trop grand nombre de concurrents attardés et restés bloqués sur la fin de la 5e étape la veille. Une journée de repos pour les 250 équipages encore en lice est au programme samedi, histoire de récupérer avant l'étape marathon de deux jours qui reliera Haïl à Sakaka (742 Km) puis Sakaka à Neom (709 km) sans autre intervention sur les machines que celle des pilotes et copilotes lors de leur pause au bivouac. (Belga)