Alors que les Buffalos ont mis le ballon en jeu, Saint-Trond a hérité de la première grosse occasion. Sur un mouvement dessiné par Roman Bezus, Yohan Boli a donné le ballon dans les mains de Lovre Kalinic (2e). Toutefois, sous l'impulsion de Stallone Limbombe, les visités se sont montrés plus dominants. Mais à l'image de leur ailier dont les coups de coin n'étaient pas bien bottés, Gand ne piquait pas Kenny Steppe. Le plan de Saint-Trond était clair: tout miser sur le contre. Et il lui a suffi de deux touches de balle de Cristian Ceballos et de de Sart pour mettre le feu à la défense gantoise (20e, 0-1). Le public de la Ghelamco Arena commençait à grommeler. Une reprise de la tête manquée de Birger Verstraete (25e) et des tirs d'Aboubakary Koita (29e) et de Giorgi Chakvetadze (36e) passés un mètre au-dessus du but ne l'ont pas calmé.

A la reprise, Yves Vanderhaeghe a lancé Bronn à la place d'Arnaud Souquet, l'arrière droit arrivé de Nice pour remplacer Thomas Foket. Un changement en or: l'international tunisien a expédié dans le plafond un service de son capitaine Nana Asaré (51e, 1-1). Plus éveillés qu'en première période, les Buffalos n'étaient pas plus précis comme lorsque Verstraete a tiré un coup franc sur le mur trudonnaire et que Limbombe a dévissé son tir sur le rebond (58e). Dans la foulée, Marc Brys a eu le nez fin en en faisant monter Kamada au jeu (60e). Après avoir passé Timothy Derijck et Verstraete, le débutant japonais a placé le ballon dans l'angle opposé (80e, 1-2). Bien qu'obligés de défendre leur avantage à dix suite à l'exclusion de Bezus (86e, 2 jaunes), les Canaris ont décroché leur deuxième victoire. C'est encore un pied japonais, celui de Takehiro Tomiyasu, qui a empêché un envoi de Limbombe de filer vers le but (88e).