Avec 13 buts encaissés en 16 rencontres, l'Antwerp avait la meilleure défense du championnat mais Saint-Trond a directement fait comprendre à Sinan Bolat qu'il allait avoir du mal à comptabiliser une neuvième clean sheet. Le gardien anversois s'est d'ailleurs sabordé en donnant un coup de coude à Alexis de Sart. Bert Put n'a pas hésité: carte jaune et penalty transformé par Botaka (9e, 0-1). Les Canaris jouaient de manière libérée mais commettaient également des erreurs. Samuel Ampomah a notamment effectué une mauvaise passe en retrait dont Lior Refaelov n'a pas profité (15e). Par contre, l'arrière droit anversois Simen Juklerod a eu la chance de voir Tomiyasu dévier son service dans son but (17e, 1-1).

Saint-Trond a alors pu compter sur ses éléments offensifs Daichi Kamada, qui a reçu une carte jaune pour simulation (24e), et Bezus, qui a été séché par Didier Lamkel Zé à plusieurs reprises. Cela n'a toutefois pas empêché l'Ukrainien de s'infiltrer dans la défense adverse pour cueillir un ballon que Garcia lui a glissé après avoir bien temporisé (37e, 1-2). Les Hesbignons ont poursuivi sur leur lancée et De Sart a manqué de peu d'alourdir la marque (43e).

A la reprise, Geoffry Hairemans (un milieu) est monté au jeu à la place de Daniel Oparé (un défenseur) pour donner plus de poids à l'attaque. Si les Anversois ont pressé plus haut, ils n'ont jamais obligé Kenny Steppe à faire ses preuves. Sur un contre rapide, Kamada et Jorge Teixeira ont servi Garcia, qui a mis Saint-Trond sur les roses (75e, 1-3). C'était bien parti pour que l'Antwerp concède sa deuxième défaite à domicile. D'autant que Steppe n'a pas tremblé sur un envoi d'un Refaelov irrité, qui s'en était pris à un équipier peu avant (85e).