A l'exception de quelques corners en faveur de Saint-Trond, le début de match n'a pas été marqué par des occasions franches. Mikautadze s'est offert la première possibilité en rentrant depuis le flanc droit sur son pied gauche, mais sa frappe est passée à droite du but de Schmidt (35e).

Saint-Trond a fait preuve d'efficacité en convertissant sa première frappe au but. Reitz a mis Hayashi sur orbite d'une passe en profondeur de l'extérieur du pied et le Japonais s'est fait une joie de glisser le ballon entre les jambes du portier sérésien (1-0, 40e). Seraing a néanmoins répondu avant le repos grâce à Nadrani, à la réception d'un centre à ras de terre de Cachbach qui avait dédoublé derrière Maaziz sur la gauche de la surface trudonnaire (1-1, 44e). En déséquilibre, Schmidt n'a pu empêcher le ballon de terminer sa course au fond des filets.

Au retour des vestiaires, Mikautadze a joué un numéro d'équilibriste devant Leistner mais a trop croisé sa frappe après avoir éliminé le capitaine trudonnaire (55e). La situation s'est débloquée une vingtaine de minutes plus tard quand Nsambu, à peine monté au jeu, a ceinturé Brüls dans la surface de Seraing et provoqué un pénalty. Le médian belge s'est fait justice lui-même en convertissant le penalty après de longues minutes d'examen de l'arbitrage vidéo (2-1, 78e). Dans les derniers instants, les assauts métallos ont permis à Saint-Trond d'inscrire un troisième but en contre-attaque, de la tête de Hara habilement servi par Durkin (3-1, 90e+5).

Ces trois points permettent aux Canaris de monter à la 11e place du classement, à 6 points des play-offs 2 avec 27 points. Seraing stagne à la 17e place de barragiste avec seulement 19 points en 23 matchs, à 4 points d'Ostende (22 matchs), 15e, et Zulte Waregem (21 matchs), 16e.

A l'exception de quelques corners en faveur de Saint-Trond, le début de match n'a pas été marqué par des occasions franches. Mikautadze s'est offert la première possibilité en rentrant depuis le flanc droit sur son pied gauche, mais sa frappe est passée à droite du but de Schmidt (35e). Saint-Trond a fait preuve d'efficacité en convertissant sa première frappe au but. Reitz a mis Hayashi sur orbite d'une passe en profondeur de l'extérieur du pied et le Japonais s'est fait une joie de glisser le ballon entre les jambes du portier sérésien (1-0, 40e). Seraing a néanmoins répondu avant le repos grâce à Nadrani, à la réception d'un centre à ras de terre de Cachbach qui avait dédoublé derrière Maaziz sur la gauche de la surface trudonnaire (1-1, 44e). En déséquilibre, Schmidt n'a pu empêcher le ballon de terminer sa course au fond des filets. Au retour des vestiaires, Mikautadze a joué un numéro d'équilibriste devant Leistner mais a trop croisé sa frappe après avoir éliminé le capitaine trudonnaire (55e). La situation s'est débloquée une vingtaine de minutes plus tard quand Nsambu, à peine monté au jeu, a ceinturé Brüls dans la surface de Seraing et provoqué un pénalty. Le médian belge s'est fait justice lui-même en convertissant le penalty après de longues minutes d'examen de l'arbitrage vidéo (2-1, 78e). Dans les derniers instants, les assauts métallos ont permis à Saint-Trond d'inscrire un troisième but en contre-attaque, de la tête de Hara habilement servi par Durkin (3-1, 90e+5). Ces trois points permettent aux Canaris de monter à la 11e place du classement, à 6 points des play-offs 2 avec 27 points. Seraing stagne à la 17e place de barragiste avec seulement 19 points en 23 matchs, à 4 points d'Ostende (22 matchs), 15e, et Zulte Waregem (21 matchs), 16e.