"Je suis heureux. Je n'avais jamais gagné ni un contre-la-montre, ni une étape de grand tour", déclare l'Américain. "Mais j'ai pris le départ en étant persuadé que je pouvais gagner. J'avais fait attention ces jours derniers. En regardant Roglic et Nibali à la télévision, j'avais vu qu'ils étaient fatigués. C'est une récompense pour tous ceux qui m'ont soutenu, qui ont cru en moi, pour mon père qui n'est plus là pour me voir, pour ma femme qui aimerait être ici, j'ai hâte de l'embrasser demain. J'ai tout donné dans ce chrono et réussir à gagner me procure une émotion que j'ai du mal à décrire. Cela me laisse sans voix." (Belga)