Ryad Merhy est le premier Belge champion du monde de boxe La WBA (World Boxing Association), une des quatre fédérations majeures de la boxe, avait mis en demeure Shumenov (37 ans, 18 victoires dont 12 par k.o, 2 défaites), qui réside à Las Vegas, rétabli de la blessure qui lui avait permis de bénéficier du statut de "Champion in Recess", de remettre la ceinture en jeu face au champion "ad interim", Ryad Merhy. Une situation dont le Kazakh abusait, et qui a perduré après l'injonction de la WBA. L'instance y a dès lors mis fin en accordant le titre au Belge, qui devra le remettre au jeu face au Cubain Yuniel Dorticos (34 ans, 24 victoires, dont 22 par k.o, 2 défaites). La WBA l'a annoncé à Alain Vanackère, le manager de Merhy, dans un courrier de trois pages. Le nouveau classement qui vient d'être publié, confirme par ailleurs le changement. "Après des mois de patience, j'ai le plaisir de vous annoncer que Je suis officiellement le champion WBA régulier des lourds légers!", a écrit sur sa pafe Facebook le nouveau champion du monde WBA. "J'inscris un peu plus mon nom dans l'histoire et ce n'est que le début ! Merci à tous ! Mon équipe et à mon manager Alain Vanack", conclut-il. La ceinture sera envoyée en Belgique un de ces prochains jours. Et c'est précisément en Belgique, que le clan Merhy espère organiser le combat contre Dorticos. "On aura très probablement l'aide des pouvoirs publics wallons", commente à ce sujet Vanackère, "mais cela ne sera pas suffisant. Je dois aussi solliciter et trouver des partenaires privés..." Ryad Merhy avait conquis le titre de champion du monde ad interim en battant le Hongrois Imre Szello par KO au 7e round, le 19 octobre 2019, au Dôme de Charleroi. Aucun boxeur belge n'a jamais été champion du monde. Même si le mi-lourd Gustave Roth, en 1936, et le welter Felix Wouters, en 1938, ont été sacrés champions du monde IBU, une fédération mineure de l'époque, exclusivement européenne, et non reconnue par les Américains. Il y a bien eu depuis cinq challengers (Jean-Pierre Coopman en 1976 contre le grand Mohammed Ali, Jean-Marc Renard en 1989, Alex Miskirtchian en 2014 et deux fois Stéphane Jamoye en 2013 et 2014), mais tous ont échoué. . (Belga)

Ryad Merhy est le premier Belge champion du monde de boxe La WBA (World Boxing Association), une des quatre fédérations majeures de la boxe, avait mis en demeure Shumenov (37 ans, 18 victoires dont 12 par k.o, 2 défaites), qui réside à Las Vegas, rétabli de la blessure qui lui avait permis de bénéficier du statut de "Champion in Recess", de remettre la ceinture en jeu face au champion "ad interim", Ryad Merhy. Une situation dont le Kazakh abusait, et qui a perduré après l'injonction de la WBA. L'instance y a dès lors mis fin en accordant le titre au Belge, qui devra le remettre au jeu face au Cubain Yuniel Dorticos (34 ans, 24 victoires, dont 22 par k.o, 2 défaites). La WBA l'a annoncé à Alain Vanackère, le manager de Merhy, dans un courrier de trois pages. Le nouveau classement qui vient d'être publié, confirme par ailleurs le changement. "Après des mois de patience, j'ai le plaisir de vous annoncer que Je suis officiellement le champion WBA régulier des lourds légers!", a écrit sur sa pafe Facebook le nouveau champion du monde WBA. "J'inscris un peu plus mon nom dans l'histoire et ce n'est que le début ! Merci à tous ! Mon équipe et à mon manager Alain Vanack", conclut-il. La ceinture sera envoyée en Belgique un de ces prochains jours. Et c'est précisément en Belgique, que le clan Merhy espère organiser le combat contre Dorticos. "On aura très probablement l'aide des pouvoirs publics wallons", commente à ce sujet Vanackère, "mais cela ne sera pas suffisant. Je dois aussi solliciter et trouver des partenaires privés..." Ryad Merhy avait conquis le titre de champion du monde ad interim en battant le Hongrois Imre Szello par KO au 7e round, le 19 octobre 2019, au Dôme de Charleroi. Aucun boxeur belge n'a jamais été champion du monde. Même si le mi-lourd Gustave Roth, en 1936, et le welter Felix Wouters, en 1938, ont été sacrés champions du monde IBU, une fédération mineure de l'époque, exclusivement européenne, et non reconnue par les Américains. Il y a bien eu depuis cinq challengers (Jean-Pierre Coopman en 1976 contre le grand Mohammed Ali, Jean-Marc Renard en 1989, Alex Miskirtchian en 2014 et deux fois Stéphane Jamoye en 2013 et 2014), mais tous ont échoué. . (Belga)