On n'attendait pas vraiment la Russie à ce stade de l'épreuve. Abordant son Mondial après une préparation marquée par les défaites, la Russie avait démarré le tournoi sur les chapeaux de roue, écrasant l'Arabie Saoudite 5-0 dans le match d'ouverture, pour finalement prendre la 2e place du groupe A derrière l'Uruguay. C'est surtout en 8e de finale que la Sbornaya a marqué les esprits. Dominée pendant le match, la Russie avait éliminé l'Espagne après une séance de tirs au but dont le gardien russe Igor Akinfeev a été le héros. C'est la première fois que la Russie se retrouve en quarts de finale du Mondial depuis l'éclatement de l'Union Soviétique. L'URSS avait atteint ce stade de l'épreuve pour la dernière fois en 1970. Les Croates ont aussi dû passer par la loterie des tirs au but pour forcer les portes des quarts, le score étant de 1-1 après prolongations face au Danemark. Ici aussi, les deux gardiens, Kasper Schmeichel et Danijel Subasic, se sont mis en évidence. La Croatie, qui aura le statut de favori samedi, avait davantage séduit en phase de poules, qu'elle a bouclé avec un 9 sur 9 après avoir battu le Nigéria (2-0), l'Argentine (3-0) et l'Islande (2-1). L'équipe au damier avait pris la 3e place de sa première Coupe du monde en 1998. Une performance que Luka Modric et compagnie aimeraient au moins égaler. (Belga)

On n'attendait pas vraiment la Russie à ce stade de l'épreuve. Abordant son Mondial après une préparation marquée par les défaites, la Russie avait démarré le tournoi sur les chapeaux de roue, écrasant l'Arabie Saoudite 5-0 dans le match d'ouverture, pour finalement prendre la 2e place du groupe A derrière l'Uruguay. C'est surtout en 8e de finale que la Sbornaya a marqué les esprits. Dominée pendant le match, la Russie avait éliminé l'Espagne après une séance de tirs au but dont le gardien russe Igor Akinfeev a été le héros. C'est la première fois que la Russie se retrouve en quarts de finale du Mondial depuis l'éclatement de l'Union Soviétique. L'URSS avait atteint ce stade de l'épreuve pour la dernière fois en 1970. Les Croates ont aussi dû passer par la loterie des tirs au but pour forcer les portes des quarts, le score étant de 1-1 après prolongations face au Danemark. Ici aussi, les deux gardiens, Kasper Schmeichel et Danijel Subasic, se sont mis en évidence. La Croatie, qui aura le statut de favori samedi, avait davantage séduit en phase de poules, qu'elle a bouclé avec un 9 sur 9 après avoir battu le Nigéria (2-0), l'Argentine (3-0) et l'Islande (2-1). L'équipe au damier avait pris la 3e place de sa première Coupe du monde en 1998. Une performance que Luka Modric et compagnie aimeraient au moins égaler. (Belga)