Le Limbourgeois, 33 ans, 202e à l'ATP a été battu en deux sets - 6-3, 6-4 - par l'Australien Bernard Tomic (ATP 210) en une heure et 6 minutes de jeu dans une rencontre qui devait se jouer mardi et reportée. Bemelmans effectuait à Rome sa rentrée sur terre battue cette saison, lui qui n'avait plus joué sur le circuit depuis sa finale perdue au Challenger de Cherbourg début février. Tomic, 17e mondial en 2016, avait été battu en trois sets par Kimmer Coppejans début avril au Challenger de Split. Depuis lors, l'enfant terrible du tennis australien a disputé les qualifications du Masters 1000 de Monte-Carlo. Après une victoire contre Pierre-Hugues Herbert, il s'était incliné contre l'Italien Salvatore Caruso. Ruben Bemelmans était le seul Belge engagé dans le tableau final. Zizou Bergs (ATP 264) n'ayant pu s'extirper des qualifications, battu par le Français Tristan Lamasine (ATP 255) au premier tour 3-6, 7-6 (7/4), 6-2. (Belga)

Le Limbourgeois, 33 ans, 202e à l'ATP a été battu en deux sets - 6-3, 6-4 - par l'Australien Bernard Tomic (ATP 210) en une heure et 6 minutes de jeu dans une rencontre qui devait se jouer mardi et reportée. Bemelmans effectuait à Rome sa rentrée sur terre battue cette saison, lui qui n'avait plus joué sur le circuit depuis sa finale perdue au Challenger de Cherbourg début février. Tomic, 17e mondial en 2016, avait été battu en trois sets par Kimmer Coppejans début avril au Challenger de Split. Depuis lors, l'enfant terrible du tennis australien a disputé les qualifications du Masters 1000 de Monte-Carlo. Après une victoire contre Pierre-Hugues Herbert, il s'était incliné contre l'Italien Salvatore Caruso. Ruben Bemelmans était le seul Belge engagé dans le tableau final. Zizou Bergs (ATP 264) n'ayant pu s'extirper des qualifications, battu par le Français Tristan Lamasine (ATP 255) au premier tour 3-6, 7-6 (7/4), 6-2. (Belga)