FORCES ET FAIBLESSES

114 buts, une seule défaite et un quatrième titre de rang, la saison 2020-2021 du Sporting s'est révélée prolifique. Sauf qu'Anderlecht doit maintenant faire avec un noyau plus réduit que l'an passé et trois blessées longue durée sur le dos (dont Ella Van Kerkhoven et la capitaine Laura De Neve), ce qui pourrait resserrer les écarts avec la concurrence. Désormais orpheline de Tine De Caigny, l'attaque mauve va donc devoir compter sur Amber Maximus, qui elle-même revient de deux sales bobos au genou, Sakina Diki Ouzraoui, ou encore Noémie Gelders, revenue du Standard, et bien évidemment sur Tessa Wullae...

114 buts, une seule défaite et un quatrième titre de rang, la saison 2020-2021 du Sporting s'est révélée prolifique. Sauf qu'Anderlecht doit maintenant faire avec un noyau plus réduit que l'an passé et trois blessées longue durée sur le dos (dont Ella Van Kerkhoven et la capitaine Laura De Neve), ce qui pourrait resserrer les écarts avec la concurrence. Désormais orpheline de Tine De Caigny, l'attaque mauve va donc devoir compter sur Amber Maximus, qui elle-même revient de deux sales bobos au genou, Sakina Diki Ouzraoui, ou encore Noémie Gelders, revenue du Standard, et bien évidemment sur Tessa Wullaert. Avec une saison du come-back facturée à 38 buts et 33 assists, la Red Flame sera forcément très attendue. La buteuse pourra encore compter sur la meneuse de jeu Stefania Vatafu et son indéniable qualité de passe. On attend aussi de voir ce que les jeunes Anderlechtoises qui seront incorporées au noyau en raison de son étroitesse seront en mesure d'apporter au cours de l'exercice à venir. Et comment ce Sporting new look va gérer les départs de la talentueuse Jarne Teulings et la fin de contrat de Kassie Missipo, qui aurait de toute façon été out pour la première partie de la saison. On l'avait quitté sur une expérience peu réjouissante à Chypre. De retour en Belgique, Johan Walem a accepté de relever son premier défi du côté féminin. Aucun regret pour l'ancien Diable, qui explique " adorer " son taf actuel. " L'engagement des filles, leur passion et leurs qualités aussi par rapport aux moyens dont on dispose est fantastique. " Et ça le serait encore plus si le RSCA parvenait à conserver sa couronne. Le noyau a beau être réduit, impossible de ne pas faire d'Anderlecht le candidat numéro 1 à sa propre succession. Même privé de cadres pour cause de départs ou de blessures, le Sporting présente toujours le noyau le plus qualitatif du pays, même si l'écart avec OHL tend tout doucement à se résorber. Il n'empêche, il faudra aller chercher ces Mauves-là!Elle avait quitté le Sporting en 2019, avec un titre de championne de Belgique et de Joueuse de l'Année en poche. Après une douloureuse expérience à l'Inter, entre blessures et prépa physique un peu sous-estimée (ce sont ses propres mots), l'attaquante a retrouvé ses sensations à Gand... avant de se faire les croisés du genou gauche en mai dernier. Revenue au bercail pour pallier le départ de Tine De Caigny à Hoffenheim, on ne connaît pas encore sa date de retour sur les prés, mais cette attaquante puissante et très utile dans le domaine aérien aura pour ambition de vivre une saison sans bobos... et de retrouver sa place à la pointe de l'attaque chez les Red Flames, avec en point de mire l'EURO qui se disputera en juin prochain. IN Noémie Gelders (Standard Fémina), Ella Van Kerkhoven (Gent Ladies), Hazel Engelen (Fémina White Star Woluwe), Karina Pelikánová (SC Heerenveen, Ned). OUT Tine De Caigny (Hoffenheim, Ger), Jarne Teulings (Twente, Ned), Elke Van Gorp & Lowiese Seynhaeve (Zulte Waregem), Silke Leynen (arrêt), Kassandra Missipo (fin de contrat).