"Cela fait presque quinze ans que j'ai disputé ma première compétition internationale et aujourd'hui, j'a décidé de laisser le judo de haut niveau derrière moi et d'emprunter un autre chemin", déclare Roxane Taeymans. "Ces dernières années, j'ai eu mon lot de blessures. J'avais l'impression de commencer à me battre avant même le début de la compétition. Je n'ai pas réalisé tout ce que je voulais, mais c'est une leçon de vie. Je peux regarder dans le rétro heureuse et sans regrets". Championne d'Europe U23 en 2013, Roxane Taeymans a été deux fois championne de Belgique chez les seniors. Elle a décroché la médaille d'argent du Grand Prix de Tunis en 2018 et a remporté sept médailles dans des Opens continentaux, dont l'or à Santiago et Minsk en 2015. Sa dernière médaille, en bronze, date de l'Oceania Open de Perth en novembre 2019. Elle a disputé son dernier combat en février dernier à Tel Aviv, où elle inclinée dès le premier tour face à la Croate Barbara Matic. (Belga)

"Cela fait presque quinze ans que j'ai disputé ma première compétition internationale et aujourd'hui, j'a décidé de laisser le judo de haut niveau derrière moi et d'emprunter un autre chemin", déclare Roxane Taeymans. "Ces dernières années, j'ai eu mon lot de blessures. J'avais l'impression de commencer à me battre avant même le début de la compétition. Je n'ai pas réalisé tout ce que je voulais, mais c'est une leçon de vie. Je peux regarder dans le rétro heureuse et sans regrets". Championne d'Europe U23 en 2013, Roxane Taeymans a été deux fois championne de Belgique chez les seniors. Elle a décroché la médaille d'argent du Grand Prix de Tunis en 2018 et a remporté sept médailles dans des Opens continentaux, dont l'or à Santiago et Minsk en 2015. Sa dernière médaille, en bronze, date de l'Oceania Open de Perth en novembre 2019. Elle a disputé son dernier combat en février dernier à Tel Aviv, où elle inclinée dès le premier tour face à la Croate Barbara Matic. (Belga)