Roulers a remporté la coupe ces cinq dernières années et ambitionne une quatorzième victoire qui lui permettrait de rejoindre Maaseik au nombre de victoires. L'équipe du capitaine Hendrik Tuerlinckx a prouvé qu'elle était en forme avec deux victoires en Ligue des champions mercredi contre les Russe de Kemerovo et jeudi contre les Italiens de Modène (déjà qualifiés et qui ont laissé leurs vedettes au repos). "Nous sortons d'une période un peu plus difficile. Nous avons eu cinq cas de Covid, moi y compris" a déclaré Tuerlinckx vendredi lors d'un moment de presse numérique depuis l'Italie. Gagner une 6e Coupe de suite "est certainement un objectif. Atteindre la finale ne l'est pas en soi, nous voulons ramener cette coupe à la maison. Mais j'aimerais aussi être à nouveau champion", fait-il référence au dernier titre, qui date de 2017. La finale sera un affrontement traditionnel avec Maaseik. "Maaseik et Roulers sont les équipes les plus fortes cette saison", poursuit Tuerlinckx. "Pour le fan de volley-ball neutre, c'est la plus belle finale qui puisse exister." L'entraîneur de Maaseik, Joel Banks, se réjouit également du duel avec l'éternel rival. "C'est une finale de rêve. Les années précédentes, nous étions toujours éliminés par Roulers en demi-finale. Or, Roulers était de l'autre côté du tableau lors du tirage au sort. Nous voulons jouer et gagner chaque finale. Lorsque vous jouez pour Maaseik, vous rencontrez souvent Roulers. Nous nous connaissons bien. Ils ont une équipe expérimentée, mais nous devons nous concentrer sur notre propre plan". Roulers et Maaseik se sont déjà rencontrés deux fois cette saison en EuroMillions Volley League. Fin octobre, Roulers s'est imposé 3-2 à domicile. Le mois dernier, Maaseik a gagné dans le Limbourg (3-1). Chez les femmes, Asterix compte treize succès en Coupe à son actif, Oudegem un seul (en 2013). En décembre, les deux équipes se sont affrontées en championnat. Beveren a émergé 16-14 dans le 5e set. De quoi s'attendre à une belle finale. (Belga)

Roulers a remporté la coupe ces cinq dernières années et ambitionne une quatorzième victoire qui lui permettrait de rejoindre Maaseik au nombre de victoires. L'équipe du capitaine Hendrik Tuerlinckx a prouvé qu'elle était en forme avec deux victoires en Ligue des champions mercredi contre les Russe de Kemerovo et jeudi contre les Italiens de Modène (déjà qualifiés et qui ont laissé leurs vedettes au repos). "Nous sortons d'une période un peu plus difficile. Nous avons eu cinq cas de Covid, moi y compris" a déclaré Tuerlinckx vendredi lors d'un moment de presse numérique depuis l'Italie. Gagner une 6e Coupe de suite "est certainement un objectif. Atteindre la finale ne l'est pas en soi, nous voulons ramener cette coupe à la maison. Mais j'aimerais aussi être à nouveau champion", fait-il référence au dernier titre, qui date de 2017. La finale sera un affrontement traditionnel avec Maaseik. "Maaseik et Roulers sont les équipes les plus fortes cette saison", poursuit Tuerlinckx. "Pour le fan de volley-ball neutre, c'est la plus belle finale qui puisse exister." L'entraîneur de Maaseik, Joel Banks, se réjouit également du duel avec l'éternel rival. "C'est une finale de rêve. Les années précédentes, nous étions toujours éliminés par Roulers en demi-finale. Or, Roulers était de l'autre côté du tableau lors du tirage au sort. Nous voulons jouer et gagner chaque finale. Lorsque vous jouez pour Maaseik, vous rencontrez souvent Roulers. Nous nous connaissons bien. Ils ont une équipe expérimentée, mais nous devons nous concentrer sur notre propre plan". Roulers et Maaseik se sont déjà rencontrés deux fois cette saison en EuroMillions Volley League. Fin octobre, Roulers s'est imposé 3-2 à domicile. Le mois dernier, Maaseik a gagné dans le Limbourg (3-1). Chez les femmes, Asterix compte treize succès en Coupe à son actif, Oudegem un seul (en 2013). En décembre, les deux équipes se sont affrontées en championnat. Beveren a émergé 16-14 dans le 5e set. De quoi s'attendre à une belle finale. (Belga)