Le KSV Roulers a appris la mauvaise nouvelle de la CBAS ce lundi 11 mai, quatre jours après avoir défendu son dossier de licence. Le club de Flandre occidentale ne remplissait pas les conditions administratives et surtout financières pour prétendre évoluer en D1B. Faute de licence professionnelle, il a été relégué en division amateurs. La faillite de la formation du Schiervelde serait imminente.

Le KSV Roulers a appris la mauvaise nouvelle de la CBAS ce lundi 11 mai, quatre jours après avoir défendu son dossier de licence. Le club de Flandre occidentale ne remplissait pas les conditions administratives et surtout financières pour prétendre évoluer en D1B. Faute de licence professionnelle, il a été relégué en division amateurs. La faillite de la formation du Schiervelde serait imminente.