"Je suis très content d'être ici", déclare Lukaku sur le site officiel de West Brom. "J'ai reçu un super accueil. Depuis que Chelsea a annoncé qu'il voulait le prêter, j'ai directement eu un contact avec West Bromwich. L'entraîneur Steve Clarke a été le premier à me contacter et cela signifie beaucoup pour moi. Quand tu sens que le coach te veut vraiment, tu as moins peur de faire le pas dans l'inconnu."

L'entraîneur a été l'une des raisons du choix de Romelu Lukaku. "Steve Clarke le voulait à 100%, c'est ça qui l'a poussé à être prêté dans ce club", explique son manager, Christophe Henrotay. "Je me fous qu'il joue en rouge, en vert ou en bleu, il faut qu'il joue. Le coach de WBA est disposé à l'aligner. Nous n'avons reçu aucune certitude, mais il y a certains liens avec Chelsea et Di Matteo. Les deux clubs ne souhaitent qu'une chose, la réussite de Romelu."

Deux de ses équipiers, et pas n'importe lesquels, l'ont aidé à prendre sa décision de partir à WBA. "Frank Lampard et John Terry m'ont dit beaucoup de bien à propos de ce club. Lorsque tu reçois des conseils de joueurs aussi expérimentés, tu ne peux que les écouter et espérer que ce sera le bon choix de carrière", commente Lukaku sur le site du club.

"Rosenberg ? Pas une menace pour Romelu"

Ce choix pourrait être le bon. West Bromwich possède une des attaques les plus faibles du championnat anglais. Shane Long, international irlandais, sera son principal concurrent en pointe de l'attaque. Il a inscrit huit buts en 32 matchs l'an passé. Peter Odemwingie n'entrera pas directement en compétition pour la place d'avant-centre, le Nigérian se débrouille mieux dans un rôle excentré. Quant à Markus Rosenberg , c'est "un gars qui n'a rien démontré au Werder Brême et qui ne trouvait pas de club à la fin de son contrat. Il ne doit pas être une menace pour Romelu", conclut son agent, positif quant aux chances de voir son poulain s'imposer dans l'effectif de WBA.

L'objectif à terme est de revenir à Chelsea. "Ce n'est certainement pas prévu que Rom reste plus d'un an dans son nouveau club, à moins que WBA ne dépose des sommes folles pour son transfert", conclut Henrotay. Quant à Romelu Lukaku, il est dans la même optique que son agent : percer, marquer des buts et revenir à Chelsea pour y glaner une place dans l'équipe type.

RVP (stg.), Sportfootmagazine.be

"Je suis très content d'être ici", déclare Lukaku sur le site officiel de West Brom. "J'ai reçu un super accueil. Depuis que Chelsea a annoncé qu'il voulait le prêter, j'ai directement eu un contact avec West Bromwich. L'entraîneur Steve Clarke a été le premier à me contacter et cela signifie beaucoup pour moi. Quand tu sens que le coach te veut vraiment, tu as moins peur de faire le pas dans l'inconnu." L'entraîneur a été l'une des raisons du choix de Romelu Lukaku. "Steve Clarke le voulait à 100%, c'est ça qui l'a poussé à être prêté dans ce club", explique son manager, Christophe Henrotay. "Je me fous qu'il joue en rouge, en vert ou en bleu, il faut qu'il joue. Le coach de WBA est disposé à l'aligner. Nous n'avons reçu aucune certitude, mais il y a certains liens avec Chelsea et Di Matteo. Les deux clubs ne souhaitent qu'une chose, la réussite de Romelu." Deux de ses équipiers, et pas n'importe lesquels, l'ont aidé à prendre sa décision de partir à WBA. "Frank Lampard et John Terry m'ont dit beaucoup de bien à propos de ce club. Lorsque tu reçois des conseils de joueurs aussi expérimentés, tu ne peux que les écouter et espérer que ce sera le bon choix de carrière", commente Lukaku sur le site du club. "Rosenberg ? Pas une menace pour Romelu" Ce choix pourrait être le bon. West Bromwich possède une des attaques les plus faibles du championnat anglais. Shane Long, international irlandais, sera son principal concurrent en pointe de l'attaque. Il a inscrit huit buts en 32 matchs l'an passé. Peter Odemwingie n'entrera pas directement en compétition pour la place d'avant-centre, le Nigérian se débrouille mieux dans un rôle excentré. Quant à Markus Rosenberg , c'est "un gars qui n'a rien démontré au Werder Brême et qui ne trouvait pas de club à la fin de son contrat. Il ne doit pas être une menace pour Romelu", conclut son agent, positif quant aux chances de voir son poulain s'imposer dans l'effectif de WBA. L'objectif à terme est de revenir à Chelsea. "Ce n'est certainement pas prévu que Rom reste plus d'un an dans son nouveau club, à moins que WBA ne dépose des sommes folles pour son transfert", conclut Henrotay. Quant à Romelu Lukaku, il est dans la même optique que son agent : percer, marquer des buts et revenir à Chelsea pour y glaner une place dans l'équipe type. RVP (stg.), Sportfootmagazine.be