"Marinelli Snipers Team met fin avec effet immédiat au contrat du pilote Romano Fenati pour son comportement antisportif, dangereux et dommageable", peut-on lire dans le communiqué. "Son action irresponsable a mis en danger la vie d'un autre pilote et ne peut être excusée de quelque manière que ce soit. Il ne participera plus à aucune course avec l'équipe Marinelli Snipers". Fenati occupait la 19e place du classement de Moto2 avec 14 points. Deuxième du championnat de Moto3 la saison passée, il n'avait pas encore montré grand chose en Moto2. Le pilote italien a sérieusement compromis son avenir à Misano. Giovanni Castiglioni, le patron de MV Agusta, où il avait déjà signé pour la prochaine saison, a en effet déclaré sur son compte Isstagram qu'il n'avait jamais vu d'incident "pire ou plus triste, dans une course de moto. En ce qui concerne son contrat et son futur poste de pilote pour MV Agusta en Moto2, je m'y opposerai de n'importe quelle manière afin de l'en empêcher. Cela n'arrivera pas, il ne représente pas les vraies valeurs de notre entreprise." Si beaucoup estimaient insuffisante et même dérisoire, le suspension de deux Grand Prix, il semble à présent que Fenati risque de ne pas recourir de sitôt. "Je ne sais pas comment j'ai réussi à ne pas chuter", a de son côté réagi Manzi. "C'est difficile de pardonner un tel geste, quand un pilote tente de tuer son rival à 200 km/h", a-t-il ajouté. (Belga)

"Marinelli Snipers Team met fin avec effet immédiat au contrat du pilote Romano Fenati pour son comportement antisportif, dangereux et dommageable", peut-on lire dans le communiqué. "Son action irresponsable a mis en danger la vie d'un autre pilote et ne peut être excusée de quelque manière que ce soit. Il ne participera plus à aucune course avec l'équipe Marinelli Snipers". Fenati occupait la 19e place du classement de Moto2 avec 14 points. Deuxième du championnat de Moto3 la saison passée, il n'avait pas encore montré grand chose en Moto2. Le pilote italien a sérieusement compromis son avenir à Misano. Giovanni Castiglioni, le patron de MV Agusta, où il avait déjà signé pour la prochaine saison, a en effet déclaré sur son compte Isstagram qu'il n'avait jamais vu d'incident "pire ou plus triste, dans une course de moto. En ce qui concerne son contrat et son futur poste de pilote pour MV Agusta en Moto2, je m'y opposerai de n'importe quelle manière afin de l'en empêcher. Cela n'arrivera pas, il ne représente pas les vraies valeurs de notre entreprise." Si beaucoup estimaient insuffisante et même dérisoire, le suspension de deux Grand Prix, il semble à présent que Fenati risque de ne pas recourir de sitôt. "Je ne sais pas comment j'ai réussi à ne pas chuter", a de son côté réagi Manzi. "C'est difficile de pardonner un tel geste, quand un pilote tente de tuer son rival à 200 km/h", a-t-il ajouté. (Belga)