Une forme d'avertissement. Comme beaucoup d'autres clubs, Gand avait dû promettre des rentrées financières pour obtenir sa licence il y a quelques mois. Dans le rapport, on lisait ainsi que les Buffalos vendraient pour quinze millions d'euros cet été afin de renflouer les caisses. Ils ont même fait...

Une forme d'avertissement. Comme beaucoup d'autres clubs, Gand avait dû promettre des rentrées financières pour obtenir sa licence il y a quelques mois. Dans le rapport, on lisait ainsi que les Buffalos vendraient pour quinze millions d'euros cet été afin de renflouer les caisses. Ils ont même fait beaucoup mieux, renvoyant Niklas Dorsch en Allemagne avec une belle plus-value grâce à ses prestations remarquées à l'EURO U21, récupérant la somme investie un an plus tôt pour Tim Kleindienst, et récoltant désormais 17 millions d'euros contre le départ de Roman Yaremchuk au Benfica. L'Ukrainien, brillant lors du dernier EURO, était la priorité du coach Jorge Jesus au terme d'une saison décevante à la Luz, avec une triste troisième place finale. Gand a donc abordé les négociations en position de force, conservant même 25% de la plus-value éventuellement réalisée par les Lisboètes dans le futur. Si une bonne partie de l'argent récolté servira à regarnir la trésorerie du club, Hein Vanhaezebrouck verrait néanmoins d'un bon oeil l'arrivée d'un attaquant supplémentaire à la Ghelamco Arena, surtout au vu des ennuis physiques de Laurent Depoitre, en délicatesse avec son pied. Étant donné que l'Ivoirien Vakoun Bayo, arrivé de Toulouse par l'intermédiaire de Mogi Bayat, ne semble pas en mesure d'assurer ce rôle d'attaquant en pivot, le mercato pourrait une nouvelle fois s'animer chez les Gantois, en quête d'une perle rare idéalement déjà familiarisée aux pelouses de notre championnat.