"Ce n'est pas un tirage facile. Elle est une très bonne joueuse sur terre battue", a-t-elle confié. "Mais j'arrive ici sans aucune pression. Suite à ma blessure au poignet, je n'ai pas beaucoup joué ces derniers temps. Personne ne retrouve le rythme en deux semaines. La bonne nouvelle, c'est que je ne ressens plus la moindre gêne." Roland Garros est le seul tournoi du Grand Chelem où Yanina Wickmayer n'a pas encore réussi à atteindre les huitièmes de finale. Et la terre battue n'est pas sa surface de prédilection. Cela dit, avec elle, une surprise n'est jamais à exclure. L'Anversoise l'avait encore prouvé l'an dernier en écartant la Russe Ekaterina Makarova pour atteindre le troisième tour, où elle s'était inclinée contre Garbine Muguruza, la future lauréate. Et, samedi, lors de la Journée des Enfants, elle a battu 7-6 lors d'un set d'exhibition la Française Kristina Mladenovic (WTA 14), finaliste à Stuttgart et à Madrid. "Je n'aurai rien à perdre", ajouta-t-elle encore. "C'est Kasatkina la tête de série. Comme d'habitude, je vais me battre à fond pour chaque point, chaque jeu. Et on verra bien." (Belga)

"Ce n'est pas un tirage facile. Elle est une très bonne joueuse sur terre battue", a-t-elle confié. "Mais j'arrive ici sans aucune pression. Suite à ma blessure au poignet, je n'ai pas beaucoup joué ces derniers temps. Personne ne retrouve le rythme en deux semaines. La bonne nouvelle, c'est que je ne ressens plus la moindre gêne." Roland Garros est le seul tournoi du Grand Chelem où Yanina Wickmayer n'a pas encore réussi à atteindre les huitièmes de finale. Et la terre battue n'est pas sa surface de prédilection. Cela dit, avec elle, une surprise n'est jamais à exclure. L'Anversoise l'avait encore prouvé l'an dernier en écartant la Russe Ekaterina Makarova pour atteindre le troisième tour, où elle s'était inclinée contre Garbine Muguruza, la future lauréate. Et, samedi, lors de la Journée des Enfants, elle a battu 7-6 lors d'un set d'exhibition la Française Kristina Mladenovic (WTA 14), finaliste à Stuttgart et à Madrid. "Je n'aurai rien à perdre", ajouta-t-elle encore. "C'est Kasatkina la tête de série. Comme d'habitude, je vais me battre à fond pour chaque point, chaque jeu. Et on verra bien." (Belga)