"Je ne pensais pas m'arrêter au troisième tour", a reconnu l'ex N.1 mondiale qui devra repartir en quête d'un 24e Grand Chelem, le record détenu par l'Australienne Margaret Court, à Wimbledon dans un mois. "Physiquement, je suis encore très loin de ma meilleure forme, je n'ai pas pu être sur le court autant que je voulais ces dernières semaines. Mais je peux commencer à m'y mettre maintenant", a-t-elle expliqué. L'Américaine n'avait disputé que 9 matches cette saison, et un seul sur terre battue à Rome deux semaines avant Roland-Garros, avant de déclarer forfait, blessée à son genou gauche. Elle avait déjà dû se retirer de Miami deux mois avant, là aussi à cause de son genou. "Mais je suis heureuse d'avoir pu jouer ici, j'adore la ville, le tournoi, je voulais vraiment être à Roland-Garros. Mais ma saison a vraiment été pénible", a-t-elle ajouté. Revenue sur le circuit après sa maternité en mars 2018, l'actuelle 10e joueuse mondiale n'a pas remporté le moindre trophée depuis. Il s'agit de l'élimination la plus précoce en Grand Chelem de la cadette des soeurs Williams depuis Wimbledon 2014 (3e tour). (Belga)