Ce n'était pas le Djokovic brillant sacré sur ce même court central il y a deux ans. Dans les deux premiers sets, le Serbe tombé au 22e rang mondial a concédé un break d'entrée. Il a ensuite dû sauver une balle de break alors qu'il servait pour la deuxième manche. Puis il a laissé son adversaire revenir de 4-2 à 4-4 dans la troisième. Comme souvent ces derniers temps, il n'a pu éviter quelques fautes grossières, notamment en revers, par-ci, par-là. "Je n'ai pas très bien commencé, mais j'ai gagné en trois sets, c'est ça l'important", a-t-il réagi en français à même le court. Au tour suivant, Djokovic sera opposé au finaliste 2013, l'Espagnol David Ferrer, ou à un autre Espagnol, issu lui des qualifications, Jaume Munar. Quant à Thiem, victorieux à Lyon samedi et le seul à avoir battu Nadal sur terre battue ces deux dernières saisons (deux fois), il a enchaîné une cinquième victoire consécutive. Il affrontera au prochain tour le jeune Grec Stefanos Tsitsipas, 39e mondial, une des promesses du circuit masculin. Leur dernière rencontre, en quarts de finale de Barcelone fin avril, avait souri à Tsitsipas. (Belga)

Ce n'était pas le Djokovic brillant sacré sur ce même court central il y a deux ans. Dans les deux premiers sets, le Serbe tombé au 22e rang mondial a concédé un break d'entrée. Il a ensuite dû sauver une balle de break alors qu'il servait pour la deuxième manche. Puis il a laissé son adversaire revenir de 4-2 à 4-4 dans la troisième. Comme souvent ces derniers temps, il n'a pu éviter quelques fautes grossières, notamment en revers, par-ci, par-là. "Je n'ai pas très bien commencé, mais j'ai gagné en trois sets, c'est ça l'important", a-t-il réagi en français à même le court. Au tour suivant, Djokovic sera opposé au finaliste 2013, l'Espagnol David Ferrer, ou à un autre Espagnol, issu lui des qualifications, Jaume Munar. Quant à Thiem, victorieux à Lyon samedi et le seul à avoir battu Nadal sur terre battue ces deux dernières saisons (deux fois), il a enchaîné une cinquième victoire consécutive. Il affrontera au prochain tour le jeune Grec Stefanos Tsitsipas, 39e mondial, une des promesses du circuit masculin. Leur dernière rencontre, en quarts de finale de Barcelone fin avril, avait souri à Tsitsipas. (Belga)