Gêné par son genou, Federer avait déjà laissé savoir samedi soir après son match du 3e tour contre l'Allemand Dominik Koepfer (ATP 59), battu 7-6 (7/5), 6-7 (3/7), 7-6 (7/4), 7-5. Revenu à la compétition en mars, après deux opérations au genou droit en 2020, le Suisse qui fêtera ses 40 ans en août a fait de Wimbledon son objectif prioritaire. ""Je dois décider si je continue à jouer ou non. N'est-ce pas trop risqué de continuer à tirer (sur le genou), n'est-ce pas le bon moment pour se reposer ?", avait déclaré Federer samedi après son match. "À chaque match, je dois réévaluer la situation et voir le lendemain matin dans quel état je me réveille et comment va mon genou. C'est peut-être même encore plus vrai après un match aussi long que celui d'aujourd'hui (Belga)

Gêné par son genou, Federer avait déjà laissé savoir samedi soir après son match du 3e tour contre l'Allemand Dominik Koepfer (ATP 59), battu 7-6 (7/5), 6-7 (3/7), 7-6 (7/4), 7-5. Revenu à la compétition en mars, après deux opérations au genou droit en 2020, le Suisse qui fêtera ses 40 ans en août a fait de Wimbledon son objectif prioritaire. ""Je dois décider si je continue à jouer ou non. N'est-ce pas trop risqué de continuer à tirer (sur le genou), n'est-ce pas le bon moment pour se reposer ?", avait déclaré Federer samedi après son match. "À chaque match, je dois réévaluer la situation et voir le lendemain matin dans quel état je me réveille et comment va mon genou. C'est peut-être même encore plus vrai après un match aussi long que celui d'aujourd'hui (Belga)