Et il ne fera pas équipe avec n'importe qui. L'ancien N.1 belge, vainqueur en 2004 avec Olivier Rochus, sera le partenaire d'un certain Mats Wilander, 57 ans, ancien triple lauréat en simple en 1982, 1985 et 1988. "Ce n'était pas prévu au programme", a confié à Belga 'X-Man', qui était déjà présent en première semaine en tant que coach du Sud-Africain Lloyd Harris, éliminé au premier tour par le Français Richard Gasquet. "En fait, c'est Robin Söderling (finaliste en 2009 et en 2010, ndlr) qui aurait dû jouer. Il s'est toutefois blessé et a dû renoncer. Du coup, Mansour Bahrami m'a téléphoné et demandé si je voulais le remplacer. J'ai accepté. De toute manière, on est avant tout là pour s'amuser." Le Trophée des Légendes se dispute entre huit paires de double réparties en deux poules de quatre. Parmi les autres anciennes stars du circuit présentes, on citera le Croate Goran Ivanisevic, le coach de Novak Djokovic, vainqueur à Wimbledon en 2001, les Français Henri Leconte, finaliste à Paris en 1988, et Cédric Pioline, finaliste à l'US Open en 1993 et à Wimbledon en 1997, ou encore l'Allemand Tommy Haas, ancien N.2 mondial. (Belga)

Et il ne fera pas équipe avec n'importe qui. L'ancien N.1 belge, vainqueur en 2004 avec Olivier Rochus, sera le partenaire d'un certain Mats Wilander, 57 ans, ancien triple lauréat en simple en 1982, 1985 et 1988. "Ce n'était pas prévu au programme", a confié à Belga 'X-Man', qui était déjà présent en première semaine en tant que coach du Sud-Africain Lloyd Harris, éliminé au premier tour par le Français Richard Gasquet. "En fait, c'est Robin Söderling (finaliste en 2009 et en 2010, ndlr) qui aurait dû jouer. Il s'est toutefois blessé et a dû renoncer. Du coup, Mansour Bahrami m'a téléphoné et demandé si je voulais le remplacer. J'ai accepté. De toute manière, on est avant tout là pour s'amuser." Le Trophée des Légendes se dispute entre huit paires de double réparties en deux poules de quatre. Parmi les autres anciennes stars du circuit présentes, on citera le Croate Goran Ivanisevic, le coach de Novak Djokovic, vainqueur à Wimbledon en 2001, les Français Henri Leconte, finaliste à Paris en 1988, et Cédric Pioline, finaliste à l'US Open en 1993 et à Wimbledon en 1997, ou encore l'Allemand Tommy Haas, ancien N.2 mondial. (Belga)