"Je ne me souviens pas avoir un jour remporté un match après avoir dû sauver une balle de match", a-t-elle raconté après sa victoire. "Cela fait donc vraiment plaisir d'avoir pu renverser la situation. J'avais des matches sur terre battue dans les jambes, mais ici c'est un Grand Chelem et j'étais très nerveuse. Ce revers croisé sur la balle de match, c'est mon pain quotidien depuis que je suis toute petite et cela m'a bien aidé. Même si j'ai souffert au service (11 doubles fautes, ndlr), les frappes étaient là (43 coups gagnants, ndlr). Et même si je n'ai réussi à me produire mon meilleur tennis, je suis tout de même parvenue à l'emporter. Cela compte aussi." Petra Kvitova, qui avait déjà battu Greet Minnen au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem, à l'Open d'Australie en février, a également tenu à rendre hommage à la native de Turnhout. "Je dois dire qu'elle a vraiment bien joué", a-t-elle poursuivi. "Je ne sais pas si elle a changé son jeu par rapport à nos deux précédentes confrontations. En tout cas, je crois qu'elle aime la terre. Son jeu est vraiment bon sur terre battue. De mon côté, non, le début de match n'était pas fameux. Je souffrais, je frappais beaucoup de doubles fautes. J'ai dû me battre, contre elle, bien sûr, mais en fait, je me battais contre moi aussi. Et je suis très contente parce qu'à l'arrivée, je me suis battue, et je l'ai battue également." (Belga)

"Je ne me souviens pas avoir un jour remporté un match après avoir dû sauver une balle de match", a-t-elle raconté après sa victoire. "Cela fait donc vraiment plaisir d'avoir pu renverser la situation. J'avais des matches sur terre battue dans les jambes, mais ici c'est un Grand Chelem et j'étais très nerveuse. Ce revers croisé sur la balle de match, c'est mon pain quotidien depuis que je suis toute petite et cela m'a bien aidé. Même si j'ai souffert au service (11 doubles fautes, ndlr), les frappes étaient là (43 coups gagnants, ndlr). Et même si je n'ai réussi à me produire mon meilleur tennis, je suis tout de même parvenue à l'emporter. Cela compte aussi." Petra Kvitova, qui avait déjà battu Greet Minnen au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem, à l'Open d'Australie en février, a également tenu à rendre hommage à la native de Turnhout. "Je dois dire qu'elle a vraiment bien joué", a-t-elle poursuivi. "Je ne sais pas si elle a changé son jeu par rapport à nos deux précédentes confrontations. En tout cas, je crois qu'elle aime la terre. Son jeu est vraiment bon sur terre battue. De mon côté, non, le début de match n'était pas fameux. Je souffrais, je frappais beaucoup de doubles fautes. J'ai dû me battre, contre elle, bien sûr, mais en fait, je me battais contre moi aussi. Et je suis très contente parce qu'à l'arrivée, je me suis battue, et je l'ai battue également." (Belga)