Kirsten Flipkens n'a encore jamais connu la joie d'une participation aux Jeux Olympiques. Il y a quatre ans, à Londres, sur le gazon, sa surface de prédilection, elle n'avait pu être de la fête, étant retombée dans les tréfonds du classement WTA après plusieurs pépins physiques et notamment des caillots de sang découverts dans ses mollets. Cette fois-ci, elle ne veut pas manquer l'occasion. "J'ai tout connu dans ma carrière. J'ai remporté un titre (NdlR : à Québec en 2012), j'ai disputé les demi-finales à Wimbledon (NdlR : en 2013), j'ai atteint le 13e rang mondial, mais je n'ai encore jamais participé aux Jeux Olympiques. Ce serait la cerise sur la gâteau", a-t-elle expliqué. Vu qu'elle avait déjà perdu au premier tour à Roland Garros l'an dernier, cette défaite contre Alizé Cornet ne devrait pas porter à conséquence pour Kirsten Flipkens, alors que le deadline pour Rio approche. "Je me suis mis beaucoup de pression ces derniers mois pour me qualifier. J'ai été à Taiwan fin de l'année dernière alors que j'étais retombée aux abords de la 100e place mondiale. Je suis partie en dernière minute à Monterrey en février lorsque j'ai appris que je rentrais dans le tableau final. Et j'ai atteint la finale. Mon calendrier a été entièrement établi en fonction des Jeux Olympiques et je croise les doigts pour y être". (Belga)

Kirsten Flipkens n'a encore jamais connu la joie d'une participation aux Jeux Olympiques. Il y a quatre ans, à Londres, sur le gazon, sa surface de prédilection, elle n'avait pu être de la fête, étant retombée dans les tréfonds du classement WTA après plusieurs pépins physiques et notamment des caillots de sang découverts dans ses mollets. Cette fois-ci, elle ne veut pas manquer l'occasion. "J'ai tout connu dans ma carrière. J'ai remporté un titre (NdlR : à Québec en 2012), j'ai disputé les demi-finales à Wimbledon (NdlR : en 2013), j'ai atteint le 13e rang mondial, mais je n'ai encore jamais participé aux Jeux Olympiques. Ce serait la cerise sur la gâteau", a-t-elle expliqué. Vu qu'elle avait déjà perdu au premier tour à Roland Garros l'an dernier, cette défaite contre Alizé Cornet ne devrait pas porter à conséquence pour Kirsten Flipkens, alors que le deadline pour Rio approche. "Je me suis mis beaucoup de pression ces derniers mois pour me qualifier. J'ai été à Taiwan fin de l'année dernière alors que j'étais retombée aux abords de la 100e place mondiale. Je suis partie en dernière minute à Monterrey en février lorsque j'ai appris que je rentrais dans le tableau final. Et j'ai atteint la finale. Mon calendrier a été entièrement établi en fonction des Jeux Olympiques et je croise les doigts pour y être". (Belga)