"Je sais que si David joue bien, il a de bonnes chances de rencontrer Nadal au troisième tour", a confié le Scandinave aux journalistes belges à Paris avant l'entrée en lice de son protégé contre le Lituanien Ricardas Berankis (ATP 72). "Mais nous n'en parlons pas. Il y a deux autres matchs à gagner avant et le premier, c'est contre Berankis. Il a battu David à Doha et il peut être dangereux, même si je suis persuadé qu'il préfère jouer sur dur. Maintenant, je trouve que David s'améliore de jour en jour. Il a haussé son niveau à l'image de sa victoire contre Wawrinka à Rome et il est prêt à disputer un bon tournoi." Thomas Johansson a en tout cas sa petite idée pour expliquer le manque de résultats de David Goffin ces derniers temps. "David a eu quelques blessures, ce qui ne lui est pas arrivé souvent. Et ce n'est jamais facile de revenir par la suite, d'autant que pour la première fois depuis longtemps, il y a de nombreux jeunes (Zverev, Tsitsipas, Khachanov, Medvedev, Coric, Auger-Alliasime, etc, ndlr) qui viennent défier les meilleurs", a-t-il poursuivi. "À l'entraînement, il a toujours le niveau d'un joueur du Top-10, mais il ne parvient pas à l'afficher suffisamment en match. Et c'est clair que cela peut être frustrant. C'est la raison pour laquelle je lui demande de se concentrer sur des choses simples, sans se disperser. Et je pense que s'il réussit à remporter quelque matchs difficiles, il sera reparti en pilote automatique", conclut-il. (Belga)