Pour la première finale de sa carrière en Grand Chelem, Ruud n'a pas fait le poids face à Nadal avec une défaite en trois sets 6-3, 6-3, 6-0. "Les chiffres parlent d'eux-mêmes, il n'a jamais perdu une finale ici et il y a une raison à ça", a reconnu le Norvégien. "Comme je l'ai dit dans mon discours, je suis une victime de plus qu'il a détruit sur ce court en finale. C'est le joueur de terre battue ultime. Je pense que j'ai plutôt bien joué dans les deux premiers sets. Dans le troisième, ce n'est pas que j'ai fait énormément d'erreurs mais il a juste élevé son niveau. Il a montré qu'il allait chercher le titre." Malgré la défaite, le N.8 mondial va garder un souvenir impérissable de sa première finale. "Il y a certains moments qu'on garde en mémoire plus que d'autres, celui-ci sera en haut de ma liste, le plus gros match que j'aie jamais joué. C'est un joueur que j'ai regardé à la télévision ces 16 ou 17 dernières années. Être là moi-même et lui faire face, c'est un défi mais c'est très agréable aussi. Bien sûr, j'aurais préféré davantage rivaliser mais au bout du compte, j'espère qu'un jour je pourrai dire à mes petits-enfants que j'ai joué face à 'Rafa' sur le Chatrier en finale." (Belga)

Pour la première finale de sa carrière en Grand Chelem, Ruud n'a pas fait le poids face à Nadal avec une défaite en trois sets 6-3, 6-3, 6-0. "Les chiffres parlent d'eux-mêmes, il n'a jamais perdu une finale ici et il y a une raison à ça", a reconnu le Norvégien. "Comme je l'ai dit dans mon discours, je suis une victime de plus qu'il a détruit sur ce court en finale. C'est le joueur de terre battue ultime. Je pense que j'ai plutôt bien joué dans les deux premiers sets. Dans le troisième, ce n'est pas que j'ai fait énormément d'erreurs mais il a juste élevé son niveau. Il a montré qu'il allait chercher le titre." Malgré la défaite, le N.8 mondial va garder un souvenir impérissable de sa première finale. "Il y a certains moments qu'on garde en mémoire plus que d'autres, celui-ci sera en haut de ma liste, le plus gros match que j'aie jamais joué. C'est un joueur que j'ai regardé à la télévision ces 16 ou 17 dernières années. Être là moi-même et lui faire face, c'est un défi mais c'est très agréable aussi. Bien sûr, j'aurais préféré davantage rivaliser mais au bout du compte, j'espère qu'un jour je pourrai dire à mes petits-enfants que j'ai joué face à 'Rafa' sur le Chatrier en finale." (Belga)