"Soulagé, non, mais heureux, oui", a-t-il confié, avec le sourire, mardi dans la grande salle d'interview du Court Philippe-Chatrier. "J'avais l'ambition de gagner ce premier tour, c'est sûr. Et cela fait du bien de regagner un match en Grand Chelem. C'est un petit peu dans la continuité de ce que je montre ces dernières semaines, avec de bons matchs, de la sérénité, de la constance. C'est toujours mieux de mettre fin à une série de mauvais matches, forcément, mais je n'ai pas du tout pensé à cela. Ce n'était pas quelque chose qui me traversait l'esprit, vu que je suis maintenant bien dans mes matchs, depuis un moment." Content, David Goffin est toutefois loin de s'emballer, alors qu'il retrouvera l'Américain Frances Tiafoe (ATP 27), 24 ans jeudi au deuxième tour. "Je ne suis pas du tout dans le résultat, je suis dans le processus qu'on a mis en place ces dernières semaines, avec le niveau de jeu, l'attitude qui est bonne", a-t-il poursuivi. "Je n'ai aucun devoir de résultat, mais j'ai un devoir d'attitude, de mettre en place des choses, de développer mon jeu. On verra bien ce qui va se passer, je fais match après match, je ne suis pas en position de me dire, après les derniers Grands Chelems, que je vais directement regarder qui je joue en quarts de finale." (Belga)

"Soulagé, non, mais heureux, oui", a-t-il confié, avec le sourire, mardi dans la grande salle d'interview du Court Philippe-Chatrier. "J'avais l'ambition de gagner ce premier tour, c'est sûr. Et cela fait du bien de regagner un match en Grand Chelem. C'est un petit peu dans la continuité de ce que je montre ces dernières semaines, avec de bons matchs, de la sérénité, de la constance. C'est toujours mieux de mettre fin à une série de mauvais matches, forcément, mais je n'ai pas du tout pensé à cela. Ce n'était pas quelque chose qui me traversait l'esprit, vu que je suis maintenant bien dans mes matchs, depuis un moment." Content, David Goffin est toutefois loin de s'emballer, alors qu'il retrouvera l'Américain Frances Tiafoe (ATP 27), 24 ans jeudi au deuxième tour. "Je ne suis pas du tout dans le résultat, je suis dans le processus qu'on a mis en place ces dernières semaines, avec le niveau de jeu, l'attitude qui est bonne", a-t-il poursuivi. "Je n'ai aucun devoir de résultat, mais j'ai un devoir d'attitude, de mettre en place des choses, de développer mon jeu. On verra bien ce qui va se passer, je fais match après match, je ne suis pas en position de me dire, après les derniers Grands Chelems, que je vais directement regarder qui je joue en quarts de finale." (Belga)