Il s'agira de la deuxième participation d'Elise Mertens à un tournoi du Grand Chelem en simple, après l'US Open, l'an dernier, où elle s'était extirpée des qualifications avant de s'incliner en trois sets contre Garbine Muguruza (WTA 5) au premier tour. "C'est pour vivre des moments pareils que nous travaillons dur. Je suis arrivée lundi soir à Paris et j'ai déjà bien pu m'entraîner. J'ai notamment pu taper la balle avec Johanna Konta (NdlR : la protégée de Wim Fissette, 8e mondiale). C'était très enrichissant. En outre, à Roland Garros, on joue comme à la maison." Lauréate de son premier titre WTA cette année, à Hobart, Elise Mertens n'aura pas la tâche facile pour ses premiers pas sur la terre battue parisienne. Daria Gavrilova l'a, en effet, encore sèchement battue 6-2, 6-1, début mai à Rabat lors de leur première confrontation. Et l'Australienne disputera ce samedi la finale à Strasbourg. "Cela veut dire qu'elle est en forme. Elle joue bien sur terre battue, mais je sais à quoi m'attendre. Je joue généralement bien contre des joueuses plus fortes. Je n'ai rien à perdre et je vais tâcher de me montrer très agressive", conclut-elle. (Belga)

Il s'agira de la deuxième participation d'Elise Mertens à un tournoi du Grand Chelem en simple, après l'US Open, l'an dernier, où elle s'était extirpée des qualifications avant de s'incliner en trois sets contre Garbine Muguruza (WTA 5) au premier tour. "C'est pour vivre des moments pareils que nous travaillons dur. Je suis arrivée lundi soir à Paris et j'ai déjà bien pu m'entraîner. J'ai notamment pu taper la balle avec Johanna Konta (NdlR : la protégée de Wim Fissette, 8e mondiale). C'était très enrichissant. En outre, à Roland Garros, on joue comme à la maison." Lauréate de son premier titre WTA cette année, à Hobart, Elise Mertens n'aura pas la tâche facile pour ses premiers pas sur la terre battue parisienne. Daria Gavrilova l'a, en effet, encore sèchement battue 6-2, 6-1, début mai à Rabat lors de leur première confrontation. Et l'Australienne disputera ce samedi la finale à Strasbourg. "Cela veut dire qu'elle est en forme. Elle joue bien sur terre battue, mais je sais à quoi m'attendre. Je joue généralement bien contre des joueuses plus fortes. Je n'ai rien à perdre et je vais tâcher de me montrer très agressive", conclut-elle. (Belga)