"Ce fut un match très accroché et je me suis battue jusqu'au bout", a expliqué Elise Mertens. "Je suis très bien rentrée dans la partie. Elle faisait énormément de fautes dans le premier set (ndlr: 15 contre 3 pour la Limbourgeoise), mais ensuite, elle a nettement mieux joué. Et je crois qu'à la fin, son service et son agressivité lui ont permis de faire la différence. C'est un équilibre fragile chez elle, car c'est une joueuse qui pratique un tennis très direct. Pour ma part, je pense avoir été très régulière. J'ai beaucoup couru et j'ai très bien défendu. J'ai réussi à sauver plusieurs balles de match, mais sur la fin, je jouais un peu trop court et elle était la meilleure". Il n'y aura, du coup, pas de Belges en deuxième semaine, en simple à Roland Garros. Elise Mertens était d'ailleurs déçue, même si elle garde une bonne chance de briller en double avec sa partenaire biélorusse Aryna Sabalenka, d'autant qu'elle restait sur quelques excellents résultats depuis la reprise du circuit avec une finale au tournoi WTA de Prague, une demi-finale à celui de Cincinnati et un quart de finale à l'US Open. "Je suis encore en lice en double, mais c'est vrai qu'en simple, j'aurais aimé aller plus loin", a-t-elle poursuivi. "Je pense avoir bien joué ces dernières semaines, je ne dois certainement pas l'oublier. Affronter une Française à Roland Garros n'est jamais facile, d'autant que j'ai l'impression qu'elle retrouve son meilleur niveau. J'aurais évidemment voulu gagner, cela s'est joué sur quelques points. Je suis déçue de ne pas être parvenue à m'imposer. Ce n'était pas moi aujourd'hui, mais il y a encore des choses à travailler... " (Belga)

"Ce fut un match très accroché et je me suis battue jusqu'au bout", a expliqué Elise Mertens. "Je suis très bien rentrée dans la partie. Elle faisait énormément de fautes dans le premier set (ndlr: 15 contre 3 pour la Limbourgeoise), mais ensuite, elle a nettement mieux joué. Et je crois qu'à la fin, son service et son agressivité lui ont permis de faire la différence. C'est un équilibre fragile chez elle, car c'est une joueuse qui pratique un tennis très direct. Pour ma part, je pense avoir été très régulière. J'ai beaucoup couru et j'ai très bien défendu. J'ai réussi à sauver plusieurs balles de match, mais sur la fin, je jouais un peu trop court et elle était la meilleure". Il n'y aura, du coup, pas de Belges en deuxième semaine, en simple à Roland Garros. Elise Mertens était d'ailleurs déçue, même si elle garde une bonne chance de briller en double avec sa partenaire biélorusse Aryna Sabalenka, d'autant qu'elle restait sur quelques excellents résultats depuis la reprise du circuit avec une finale au tournoi WTA de Prague, une demi-finale à celui de Cincinnati et un quart de finale à l'US Open. "Je suis encore en lice en double, mais c'est vrai qu'en simple, j'aurais aimé aller plus loin", a-t-elle poursuivi. "Je pense avoir bien joué ces dernières semaines, je ne dois certainement pas l'oublier. Affronter une Française à Roland Garros n'est jamais facile, d'autant que j'ai l'impression qu'elle retrouve son meilleur niveau. J'aurais évidemment voulu gagner, cela s'est joué sur quelques points. Je suis déçue de ne pas être parvenue à m'imposer. Ce n'était pas moi aujourd'hui, mais il y a encore des choses à travailler... " (Belga)