"Je ne pense absolument pas à ça, pas du tout, j'ai d'autres choses en tête, mais pas ça", a répondu la championne américaine après sa défaite 6-3, 7-5 contre la Kazakhe Elena Rybakina (22e). À l'approche de ses quarante ans, elle les fêtera le 26 septembre, Serena Williams court toujours après une 24e couronne en Grand Chelem qui lui permettrait d'égaler le record absolu de titres majeurs détenu par l'Australienne Margaret Court. "Le match a été très serré. Un point par-ci, un point par-là ont fait basculer la partie et je n'ai pas su les gagner. Ça aurait pu tout changer", a-t-elle estimé. "La saison sur terre battue a été si difficile pour moi que, oui, j'estime avoir nettement progressé ici", a-t-elle ajouté. La cadette des soeurs Williams était arrivée à Paris avec une seule victoire sur ocre au compteur cette saison en deux tournois (Rome et Parme). Avant la mi-mai, on ne l'avait alors plus vue sur le circuit depuis sa défaite en demi-finales de l'Open d'Australie (contre Naomi Osaka) début février. "Je suis impatiente de changer de surface et de passer sur gazon, mais je ne pense pas jouer de tournoi de préparation avant Wimbledon (28 juin-11 juillet)", a envisagé Serena Williams. (Belga)

"Je ne pense absolument pas à ça, pas du tout, j'ai d'autres choses en tête, mais pas ça", a répondu la championne américaine après sa défaite 6-3, 7-5 contre la Kazakhe Elena Rybakina (22e). À l'approche de ses quarante ans, elle les fêtera le 26 septembre, Serena Williams court toujours après une 24e couronne en Grand Chelem qui lui permettrait d'égaler le record absolu de titres majeurs détenu par l'Australienne Margaret Court. "Le match a été très serré. Un point par-ci, un point par-là ont fait basculer la partie et je n'ai pas su les gagner. Ça aurait pu tout changer", a-t-elle estimé. "La saison sur terre battue a été si difficile pour moi que, oui, j'estime avoir nettement progressé ici", a-t-elle ajouté. La cadette des soeurs Williams était arrivée à Paris avec une seule victoire sur ocre au compteur cette saison en deux tournois (Rome et Parme). Avant la mi-mai, on ne l'avait alors plus vue sur le circuit depuis sa défaite en demi-finales de l'Open d'Australie (contre Naomi Osaka) début février. "Je suis impatiente de changer de surface et de passer sur gazon, mais je ne pense pas jouer de tournoi de préparation avant Wimbledon (28 juin-11 juillet)", a envisagé Serena Williams. (Belga)