Thierry Van Cleemput est très satisfait du début de saison de David Goffin, qui a franchi un cap supplémentaire en se hissant en demi-finales des tournois ATP Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami au mois de mars. "Il est en train de trouver son équilibre et acquiert petit à petit un statut au sein du top", a-t-il expliqué. Mais cela n'a pas empêché le coach hennuyer de devoir lui remettre la tête à l'endroit après trois défaites prématurées à Monte-Carlo, Munich et Madrid. "David doit comprendre qu'avec son gabarit, il n'y aura plus de match facile pour lui. Il ne servira jamais comme Isner. Il peut battre tout le monde, mais également perdre s'il ne joue pas à 100%. Ce n'est pas toujours facile à accepter, mais c'est comme ça". Le message est en tout cas bien passé, à l'image du 6-0, 6-0 bien tassé que David Goffin a infligé à Tomas Berdych, 8e mondial, en huitième de finale à Rome. C'est dire si beaucoup d'espoirs sont permis. "David a des armes et devient un joueur complet. Quand il joue de manière concentrée et relâchée, il a une sacrée force de percussion. Il faut continuer à travailler avec la même assiduité... ", conclut le coach. (Belga)

Thierry Van Cleemput est très satisfait du début de saison de David Goffin, qui a franchi un cap supplémentaire en se hissant en demi-finales des tournois ATP Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami au mois de mars. "Il est en train de trouver son équilibre et acquiert petit à petit un statut au sein du top", a-t-il expliqué. Mais cela n'a pas empêché le coach hennuyer de devoir lui remettre la tête à l'endroit après trois défaites prématurées à Monte-Carlo, Munich et Madrid. "David doit comprendre qu'avec son gabarit, il n'y aura plus de match facile pour lui. Il ne servira jamais comme Isner. Il peut battre tout le monde, mais également perdre s'il ne joue pas à 100%. Ce n'est pas toujours facile à accepter, mais c'est comme ça". Le message est en tout cas bien passé, à l'image du 6-0, 6-0 bien tassé que David Goffin a infligé à Tomas Berdych, 8e mondial, en huitième de finale à Rome. C'est dire si beaucoup d'espoirs sont permis. "David a des armes et devient un joueur complet. Quand il joue de manière concentrée et relâchée, il a une sacrée force de percussion. Il faut continuer à travailler avec la même assiduité... ", conclut le coach. (Belga)