Il s'agira de la cinquième participation de David Goffin à Roland Garros. Et il en a parcouru du chemin depuis son fameux huitième de finale contre Roger Federer, en 2012, qui l'avait révélé aux yeux du monde entier. Déjà demi-finaliste aux tournois ATP Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami cette année, ainsi que quart de finaliste à Rome, le n°1 belge s'est fait un nom sur le circuit, au point que les meilleurs joueurs de la planète veulent désormais s'entraîner avec lui. "J'ai longtemps été les embêter pour leur dire qu'on était à leur disposition. A présent ce sont eux qui ont la gentillesse de nous appeler", sourit Thierry Van Cleemput, le coach du Liégeois. Preuve que David Goffin a franchi un cap. Arrivé mardi dernier, il a ainsi pu préparer son Roland Garros en compagnie d'Andy Murray (ATP 2), de Rafael Nadal (ATP 5) et de Tomas Berdych (ATP 8). On fait difficilement mieux... Et cela ne peut, évidemment, qu'être bénéfique pour son jeu. "C'est une chance de pouvoir s'entraîner avec ces gars-là", reconnaît-il. "Avec Murray et Nadal, l'intensité est incroyable. A chaque balle, chaque minute. Les heures comptent en quelque sorte double, mais c'est en essayant de tenir la cadence que je vais progresser. J'espère que cela va continuer..." (Belga)

Il s'agira de la cinquième participation de David Goffin à Roland Garros. Et il en a parcouru du chemin depuis son fameux huitième de finale contre Roger Federer, en 2012, qui l'avait révélé aux yeux du monde entier. Déjà demi-finaliste aux tournois ATP Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami cette année, ainsi que quart de finaliste à Rome, le n°1 belge s'est fait un nom sur le circuit, au point que les meilleurs joueurs de la planète veulent désormais s'entraîner avec lui. "J'ai longtemps été les embêter pour leur dire qu'on était à leur disposition. A présent ce sont eux qui ont la gentillesse de nous appeler", sourit Thierry Van Cleemput, le coach du Liégeois. Preuve que David Goffin a franchi un cap. Arrivé mardi dernier, il a ainsi pu préparer son Roland Garros en compagnie d'Andy Murray (ATP 2), de Rafael Nadal (ATP 5) et de Tomas Berdych (ATP 8). On fait difficilement mieux... Et cela ne peut, évidemment, qu'être bénéfique pour son jeu. "C'est une chance de pouvoir s'entraîner avec ces gars-là", reconnaît-il. "Avec Murray et Nadal, l'intensité est incroyable. A chaque balle, chaque minute. Les heures comptent en quelque sorte double, mais c'est en essayant de tenir la cadence que je vais progresser. J'espère que cela va continuer..." (Belga)