"Je suis déjà arrivé à Roland-Garros plus en confiance que cette année, mais je vais m'accrocher", a confié Goffin aux journalistes belges. "Je n'ai pas vraiment d'attentes, si ce n'est produire un bon niveau de jeu et me montrer sous mon meilleur jour. Cela fait plusieurs jours que je suis là et tout s'est bien passé à l'entraînement (il a notamment joué avec Federer et Thiem, ndlr). Les sensations sont bonnes. Je trouve que je m'améliore. Donc, je me sens prêt à commencer", a expliqué le Liégeois, dont le meilleur résulta Porte d'Auteuil est un quart de finale en 2016. Il s'agira de la quatrième confrontation sur le circuit entre David Goffin et Ricardas Berankis. Le N.1 belge mène 2-1 mais reste sur une défaite contre le Lituanien, 3-6, 6-4, 7-6 (7/4) au tournoi ATP 250 sur dur de Doha, lors de son tout premier match de l'année. Sur terre battue, cela dit, il peut espérer que l'histoire soit différente. "J'avais perdu contre lui, en effet", a-t-il poursuivi. "La terre battue n'est pas la surface qui correspond le mieux à son jeu. C'est plutôt quelqu'un qui apprécie les surfaces rapides. Il aime bien prendre la balle tôt, vu que c'est un petit gabarit. Donc, c'est plutôt un avantage pour moi, même s'il peut très bien jouer par moments. Quand il est très agressif, il peut être très dangereux. Mais il peut aussi faire des fautes. Il faudra que je le sorte de sa zone de confort", conclut-il. (Belga)