"Si je devais me donner une note, je ne me donnerais que des A", a confié la Floridienne, qui vient d'obtenir son diplôme de lycéenne. "On ne joue pas toujours son meilleur tennis en Grand Chelem, mais je m'améliore au fur et à mesure. Aujourd'hui, il y a eu des moments difficiles, mais j'ai réussi à m'en sortir. J'exige beaucoup plus de moi-même pour chaque match. Au premier set, par exemple, il y a eu beaucoup de points que j'aurais dû boucler plus facilement. Il y a des balles que je n'aurais pas dû frapper de cette manière. Il faut que je me fasse confiance et c'est ce qu'il s'est passé dans le deuxième set". Révélée à 15 ans par une accession en huitième de finale à Wimbledon, Coco Gauff, a un beau coup à jouer cette année sur la terre battue parisienne, où sa moitié de tableau est complètement dégagée. Elle affrontera mardi la gagnante du match entre la Suissesse Jill Teichmann (WTA 24) et sa compatriote Sloane Stephens (WTA 64). "Je sais que les favorites de mon côté sont sorties mais, en même temps, quand on parle d'opportunités, cela dépend de la perspective", a-t-elle poursuivi. "L'année dernière, je pensais que si j'avais dépassé les quarts de finale, j'aurais eu une chance de remporter le tournoi parce que le tableau s'ouvrait. Mais je n'y pense pas cette année. Si l'US Open nous a appris quelque chose, c'est bien que n'importe qui peut gagner à tout moment". (Belga)

"Si je devais me donner une note, je ne me donnerais que des A", a confié la Floridienne, qui vient d'obtenir son diplôme de lycéenne. "On ne joue pas toujours son meilleur tennis en Grand Chelem, mais je m'améliore au fur et à mesure. Aujourd'hui, il y a eu des moments difficiles, mais j'ai réussi à m'en sortir. J'exige beaucoup plus de moi-même pour chaque match. Au premier set, par exemple, il y a eu beaucoup de points que j'aurais dû boucler plus facilement. Il y a des balles que je n'aurais pas dû frapper de cette manière. Il faut que je me fasse confiance et c'est ce qu'il s'est passé dans le deuxième set". Révélée à 15 ans par une accession en huitième de finale à Wimbledon, Coco Gauff, a un beau coup à jouer cette année sur la terre battue parisienne, où sa moitié de tableau est complètement dégagée. Elle affrontera mardi la gagnante du match entre la Suissesse Jill Teichmann (WTA 24) et sa compatriote Sloane Stephens (WTA 64). "Je sais que les favorites de mon côté sont sorties mais, en même temps, quand on parle d'opportunités, cela dépend de la perspective", a-t-elle poursuivi. "L'année dernière, je pensais que si j'avais dépassé les quarts de finale, j'aurais eu une chance de remporter le tournoi parce que le tableau s'ouvrait. Mais je n'y pense pas cette année. Si l'US Open nous a appris quelque chose, c'est bien que n'importe qui peut gagner à tout moment". (Belga)