"J'ai reçu une seconde chance et je vais tout faire pour la saisir", a déclaré le Limbourgeois. "Vendredi, j'étais très déçu après ma défaite contre Bellucci. Je m'étais battu comme un fou et je n'étais pas passé loin contre un adversaire qui adore jouer sur terre battue. C'était dur à avaler. Ensuite, j'avais appris que je n'étais que cinquième lucky loser. Bref, c'était une journée pourrie. Il fallait donc attendre, mais assez vite, samedi, j'ai appris la bonne nouvelle." Ruben Bemelmans, qui voyage sans coach depuis peu, a été gâté par le tirage au sort. Au premier tour, le gaucher de Genk, qui n'a encore jamais gagné un match dans le tableau final à Paris, rencontrera ainsi l'Indien Yuki Bhambri (ATP 94), 25 ans, qui participe à ses premiers Internationaux de France. L'Indien n'a pas joué le moindre match sur terre battue cette saison. "Roland-Garros ne m'a encore jamais réussi", a-t-il poursuivi. "Tout le monde sait aussi que la terre battue n'est pas ma meilleure surface mais en qualifications, j'avais montré que j'étais en forme. Il y a trois ans, j'avais perdu au premier tour avec avoir pourtant disputé un bon match (NDLR : contre l'Allemand Benjamin Becker en cinq sets). Je suis très content du tirage. Bhambri n'est pas un joueur de terre battue. Ce sera donc un match sur dur", sourit-il. "Je pense que je pars avec un avantage et je vais me donner à 100% pour gagner." (Belga)

"J'ai reçu une seconde chance et je vais tout faire pour la saisir", a déclaré le Limbourgeois. "Vendredi, j'étais très déçu après ma défaite contre Bellucci. Je m'étais battu comme un fou et je n'étais pas passé loin contre un adversaire qui adore jouer sur terre battue. C'était dur à avaler. Ensuite, j'avais appris que je n'étais que cinquième lucky loser. Bref, c'était une journée pourrie. Il fallait donc attendre, mais assez vite, samedi, j'ai appris la bonne nouvelle." Ruben Bemelmans, qui voyage sans coach depuis peu, a été gâté par le tirage au sort. Au premier tour, le gaucher de Genk, qui n'a encore jamais gagné un match dans le tableau final à Paris, rencontrera ainsi l'Indien Yuki Bhambri (ATP 94), 25 ans, qui participe à ses premiers Internationaux de France. L'Indien n'a pas joué le moindre match sur terre battue cette saison. "Roland-Garros ne m'a encore jamais réussi", a-t-il poursuivi. "Tout le monde sait aussi que la terre battue n'est pas ma meilleure surface mais en qualifications, j'avais montré que j'étais en forme. Il y a trois ans, j'avais perdu au premier tour avec avoir pourtant disputé un bon match (NDLR : contre l'Allemand Benjamin Becker en cinq sets). Je suis très content du tirage. Bhambri n'est pas un joueur de terre battue. Ce sera donc un match sur dur", sourit-il. "Je pense que je pars avec un avantage et je vais me donner à 100% pour gagner." (Belga)