"Ce fut une expérience incroyable", a-t-il confié après sa défaite. "Je me suis bien senti pendant le match. Gabriel a aussi fait ce qu'il fallait faire. Il était présent aux moments importants. J'ai eu beaucoup de balles de break au début. Il a bien servi. Donc, on était proches. J'ai gagné mes jeux de service plus facilement que lui. J'ai eu des balles de break, mais je n'ai pas pu concrétiser. Et à 6 partout, cela s'est joué à trois fois rien. Dans le deuxième set également, il a fait le break à 4-3 mais j'ai eu des occasions pour revenir. C'est lui qui a mieux joué à ce moment-là. Félicitations à lui." Gilles Arnaud Bailly aurait pu être le troisième joueur belge à remporter Roland-Garros chez les juniors après Jacky Brichant (1947) et Kimmer Coppejans (2012). Gabriel Debru succède pour sa part à son compatriote Luca Van Assche au palmarès. "C'est toujours agréable de jouer une finale. Le résultat est bon", a-t-il poursuivi. "Le travail continue. Il y a encore beaucoup de choses à faire. Je l'ai vu aujourd'hui, beaucoup de compartiments de mon jeu où je dois m'améliorer. La semaine prochaine, je vais me reposer un peu et me préparer pour la suite. Tout recommence, je vais essayer de progresser. Si j'ai la chance de rejouer une finale, j'espère que je pourrais gagner." (Belga)

"Ce fut une expérience incroyable", a-t-il confié après sa défaite. "Je me suis bien senti pendant le match. Gabriel a aussi fait ce qu'il fallait faire. Il était présent aux moments importants. J'ai eu beaucoup de balles de break au début. Il a bien servi. Donc, on était proches. J'ai gagné mes jeux de service plus facilement que lui. J'ai eu des balles de break, mais je n'ai pas pu concrétiser. Et à 6 partout, cela s'est joué à trois fois rien. Dans le deuxième set également, il a fait le break à 4-3 mais j'ai eu des occasions pour revenir. C'est lui qui a mieux joué à ce moment-là. Félicitations à lui." Gilles Arnaud Bailly aurait pu être le troisième joueur belge à remporter Roland-Garros chez les juniors après Jacky Brichant (1947) et Kimmer Coppejans (2012). Gabriel Debru succède pour sa part à son compatriote Luca Van Assche au palmarès. "C'est toujours agréable de jouer une finale. Le résultat est bon", a-t-il poursuivi. "Le travail continue. Il y a encore beaucoup de choses à faire. Je l'ai vu aujourd'hui, beaucoup de compartiments de mon jeu où je dois m'améliorer. La semaine prochaine, je vais me reposer un peu et me préparer pour la suite. Tout recommence, je vais essayer de progresser. Si j'ai la chance de rejouer une finale, j'espère que je pourrais gagner." (Belga)