Pour tenter de rallier le dernier carré, l'Espagnol, 46e mondial, sera opposé au vainqueur de la rencontre entre l'Allemand Alexander Zverev (ATP 6) et le Japonais Kei Nishikori (ATP 49) programmé en session nocturne sur le Central. Après son match marathon du 3e tour face à Casper Ruud (5 sets pour 4h35 de jeu), le joueur, qui a fêté samedi ses 22 ans, s'est à nouveau fait quelques frayeurs. Alors qu'il semblait avoir le match en main, menant 2 manches à 0 et ayant fait le break dans la 3e, Davidovich Fokina a perdu les 8 points suivants pour se retrouver mené 4-5 par Delbonis. Il a ensuite dû faire face à deux balles de sets de l'Argentin sur sa mise en jeu: il a effacé la première avec un service à la cuillère, mais la seconde lui a été fatale. Un scénario qui a failli se répéter dans le 4e set, où l'Espagnol, qui menait 5-4, s'est retrouvé avec quatre balles de break contre lui alors qu'il servait pour le gain de la partie. Mais cette fois, il a tenu bon pour s'imposer ensuite sur sa première balle de match. "J'étais très nerveux sur mes jeux de service (au moment de conclure). Mais Dieu merci, j'ai réussi à gagner ce set! ", s'est-il félicité juste après sa victoire. "J'ai vraiment tout donné pendant près de 3 heures. J'ai apprécié chaque moment. C'est pour vivre des choses comme ça que je travaille dur. C'est beaucoup d'émotions, je suis tellement heureux", a conclu le 46e mondial. (Belga)

Pour tenter de rallier le dernier carré, l'Espagnol, 46e mondial, sera opposé au vainqueur de la rencontre entre l'Allemand Alexander Zverev (ATP 6) et le Japonais Kei Nishikori (ATP 49) programmé en session nocturne sur le Central. Après son match marathon du 3e tour face à Casper Ruud (5 sets pour 4h35 de jeu), le joueur, qui a fêté samedi ses 22 ans, s'est à nouveau fait quelques frayeurs. Alors qu'il semblait avoir le match en main, menant 2 manches à 0 et ayant fait le break dans la 3e, Davidovich Fokina a perdu les 8 points suivants pour se retrouver mené 4-5 par Delbonis. Il a ensuite dû faire face à deux balles de sets de l'Argentin sur sa mise en jeu: il a effacé la première avec un service à la cuillère, mais la seconde lui a été fatale. Un scénario qui a failli se répéter dans le 4e set, où l'Espagnol, qui menait 5-4, s'est retrouvé avec quatre balles de break contre lui alors qu'il servait pour le gain de la partie. Mais cette fois, il a tenu bon pour s'imposer ensuite sur sa première balle de match. "J'étais très nerveux sur mes jeux de service (au moment de conclure). Mais Dieu merci, j'ai réussi à gagner ce set! ", s'est-il félicité juste après sa victoire. "J'ai vraiment tout donné pendant près de 3 heures. J'ai apprécié chaque moment. C'est pour vivre des choses comme ça que je travaille dur. C'est beaucoup d'émotions, je suis tellement heureux", a conclu le 46e mondial. (Belga)