Par cette déclaration aux supporters, avec lesquels il s'est réconcilié, Duchâtelet met fin à l'incertitude qui régnait depuis des mois concernant son implication au Standard.

Ces derniers mois, l'homme d'affaires a acquis plusieurs clubs de football en Europe (Charlton, Carl Zeiss Iena, Alcorcon et Ujpest), amélioré les infrastructures de l'Académie Robert Louis-Dreyfus, et prolongé les contrats de Mpoku, Mujangi Bia et de l'entraîneur Guy Luzon, autant de signes qui témoignaient de son intérêt pour le club de Sclessin.

Lors de la réunion avec les supporters du Standard, Duchâtelet a confirmé qu'il avait reçu une offre concrète de rachat du Standard émanant d'un fonds d'investissement. Il l'a jugée insuffisante.

En mai 2013, en pleine crise avec les supporters à la suite du non renouvellement du contrat de l'entraîneur Mircea Rednic, Roland Duchâtelet avait déclaré qu'il quitterait le club si celui-ci ne terminait pas dans le Top 3 du championnat. Des incidents survenus par la suite avaient poussé le président du Standard à entamer le processus de vente du club, rappelle SudPresse.

Par cette déclaration aux supporters, avec lesquels il s'est réconcilié, Duchâtelet met fin à l'incertitude qui régnait depuis des mois concernant son implication au Standard. Ces derniers mois, l'homme d'affaires a acquis plusieurs clubs de football en Europe (Charlton, Carl Zeiss Iena, Alcorcon et Ujpest), amélioré les infrastructures de l'Académie Robert Louis-Dreyfus, et prolongé les contrats de Mpoku, Mujangi Bia et de l'entraîneur Guy Luzon, autant de signes qui témoignaient de son intérêt pour le club de Sclessin. Lors de la réunion avec les supporters du Standard, Duchâtelet a confirmé qu'il avait reçu une offre concrète de rachat du Standard émanant d'un fonds d'investissement. Il l'a jugée insuffisante. En mai 2013, en pleine crise avec les supporters à la suite du non renouvellement du contrat de l'entraîneur Mircea Rednic, Roland Duchâtelet avait déclaré qu'il quitterait le club si celui-ci ne terminait pas dans le Top 3 du championnat. Des incidents survenus par la suite avaient poussé le président du Standard à entamer le processus de vente du club, rappelle SudPresse.