"Ce sera une période difficile et il est important d'avoir un groupe large et solide car les matches vont s'enchaîner", a précisé Martinez. "Chaque joueur ne jouera pas les 90 minutes des trois matches et nous ferons quelques changements. Avoir un groupe élargi amène aussi de la concurrence et donc un esprit de compétition. C'est important pour préparer les rencontres à venir." Malheureusement, Martinez doit composer avec six absents dont Kevin De Bruyne, toujours gêné par sa cheville. "Il avait joué quelques minutes contre Tottenham avec Manchester City mais il avait encore mal après le match. Il ne jouera pas ce week-end et nous verrons comment sa blessure évolue. Il travaille dur pour être prêt pour une saison qui sera très exigeante, mais il n'est pas encore à 100%." Outre Dries Mertens, Jérémy Doku et Nacer Chadli, blessés, et Thomas Vermaelen, bloqué au Japon, Simon Mignolet est aussi un des grands absents de la sélection. "Simon avait dû nous quitter après une blessure à l'échauffement contre le Portugal à l'Euro. Il s'entraîne beaucoup depuis son retour et il n'a pas vraiment eu le temps de souffler depuis l'Euro. Il est important qu'il profite d'une petite pause et il sera de nouveau disponible pour le camp d'octobre. Nous avons pris la même décision en ce qui concerne Hendrik Van Crombrugge." Pour pallier ces absences, le sélectionneur national a appelé sept jeunes avec Charles De Ketelaere, Hannes Delcroix, Dodi Lukebakio, Alexis Saelemaekers, Albert Sambi Lokonga, Zinho Vanheusden et Yari Verschaeren. De Ketelaere et Verschaeren ne seront cependant disponibles que pour le match en Biélorussie car ils sont aussi appelés avec les U21. "Charles et Yari ont les qualités et le talent pour faire partie du groupe des Diables Rouges mais il est important de les laisser se développer", a expliqué Martinez. "De plus, les U21 jouent un match important (en Turquie, ndlr.) pour la qualification pour l'Euro 2023. C'est le genre de match qui est aussi bénéfique pour leur développement." "Pour Lukebakio, nous étions contents de lui contre la Suisse mais, par la suite, il a manqué de régularité dans sa saison", a ajouté le Catalan. "Il est bien revenu en ce début de saison et nous avons hâte de le revoir. Il nous offre plusieurs options en attaque car c'est un gaucher, rapide et qui peut aussi jouer en pointe." Pour leur match contre la Tchéquie le 5 septembre, les Diables Rouges retrouveront un stade Roi Baudouin presque rempli avec 35.000 personnes présentes. "Nous sommes heureux de retrouver nos supporters. Un match de football sans public, cela n'a pas de sens. Nous sommes excités et avons hâte de les revoir. Ce sera l'occasion de livrer une bonne performance et faire une belle fête." Le sélectionneur national s'est aussi exprimé sur Wilfried Van Moer, décédé mardi. "C'était un milieu dont vous ne pouviez qu'admirer le talent même en tant que supporter de l'équipe adverse. C'était un vrai vainqueur comme en témoignent ses deux Coupes du monde et l'Euro 1980 joués avec la Belgique et ses titres avec le Standard. Son décès était une triste nouvelle mais c'est aussi l'occasion de lui rendre hommage pour tout ce qu'il a apporté au football belge." (Belga)

"Ce sera une période difficile et il est important d'avoir un groupe large et solide car les matches vont s'enchaîner", a précisé Martinez. "Chaque joueur ne jouera pas les 90 minutes des trois matches et nous ferons quelques changements. Avoir un groupe élargi amène aussi de la concurrence et donc un esprit de compétition. C'est important pour préparer les rencontres à venir." Malheureusement, Martinez doit composer avec six absents dont Kevin De Bruyne, toujours gêné par sa cheville. "Il avait joué quelques minutes contre Tottenham avec Manchester City mais il avait encore mal après le match. Il ne jouera pas ce week-end et nous verrons comment sa blessure évolue. Il travaille dur pour être prêt pour une saison qui sera très exigeante, mais il n'est pas encore à 100%." Outre Dries Mertens, Jérémy Doku et Nacer Chadli, blessés, et Thomas Vermaelen, bloqué au Japon, Simon Mignolet est aussi un des grands absents de la sélection. "Simon avait dû nous quitter après une blessure à l'échauffement contre le Portugal à l'Euro. Il s'entraîne beaucoup depuis son retour et il n'a pas vraiment eu le temps de souffler depuis l'Euro. Il est important qu'il profite d'une petite pause et il sera de nouveau disponible pour le camp d'octobre. Nous avons pris la même décision en ce qui concerne Hendrik Van Crombrugge." Pour pallier ces absences, le sélectionneur national a appelé sept jeunes avec Charles De Ketelaere, Hannes Delcroix, Dodi Lukebakio, Alexis Saelemaekers, Albert Sambi Lokonga, Zinho Vanheusden et Yari Verschaeren. De Ketelaere et Verschaeren ne seront cependant disponibles que pour le match en Biélorussie car ils sont aussi appelés avec les U21. "Charles et Yari ont les qualités et le talent pour faire partie du groupe des Diables Rouges mais il est important de les laisser se développer", a expliqué Martinez. "De plus, les U21 jouent un match important (en Turquie, ndlr.) pour la qualification pour l'Euro 2023. C'est le genre de match qui est aussi bénéfique pour leur développement." "Pour Lukebakio, nous étions contents de lui contre la Suisse mais, par la suite, il a manqué de régularité dans sa saison", a ajouté le Catalan. "Il est bien revenu en ce début de saison et nous avons hâte de le revoir. Il nous offre plusieurs options en attaque car c'est un gaucher, rapide et qui peut aussi jouer en pointe." Pour leur match contre la Tchéquie le 5 septembre, les Diables Rouges retrouveront un stade Roi Baudouin presque rempli avec 35.000 personnes présentes. "Nous sommes heureux de retrouver nos supporters. Un match de football sans public, cela n'a pas de sens. Nous sommes excités et avons hâte de les revoir. Ce sera l'occasion de livrer une bonne performance et faire une belle fête." Le sélectionneur national s'est aussi exprimé sur Wilfried Van Moer, décédé mardi. "C'était un milieu dont vous ne pouviez qu'admirer le talent même en tant que supporter de l'équipe adverse. C'était un vrai vainqueur comme en témoignent ses deux Coupes du monde et l'Euro 1980 joués avec la Belgique et ses titres avec le Standard. Son décès était une triste nouvelle mais c'est aussi l'occasion de lui rendre hommage pour tout ce qu'il a apporté au football belge." (Belga)