Dans une saison habituelle, le mois de mars sert généralement à préparer les grands tournois. Mais avec le report de l'Euro d'un an à cause de la pandémie de coronavirus a changé la donne pour les Diables Rouges qui devront se préparer avec des matches de qualification pour la Coupe du monde 2022. "Avec la Ligue des Nations, les matches amicaux sont de plus en plus rares dans le football international", a précisé Martinez. "Avoir ce double objectif, cela rend les rassemblements plus importants et l'équipe est prête. Nous avons trois matches en une semaine et nous allons répartir les efforts. C'est pour cette raison que nous avons convoqué un groupe large." Pour cette fenêtre internationale, le sélectionneur national pourra compter sur Romelu Lukaku qui a finalement pu rejoindre la sélection après avoir passé un test négatif au coronavirus. Le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale avait été dans un premier temps interdit de voyage à cause de cas positifs dans son club l'Inter Milan. "Dans ce genre de situation, il est important d'être prudent et de penser avant tout à la sécurité du joueur. Nous avons toujours suivi les mesures qui étaient mises en place dans chaque pays. Chaque équipe nationale essaie d'avoir ses meilleurs joueurs car c'est une période importante." Martinez devra cependant se passer d'Eden Hazard (psoas) et Axel Witsel (tendon d'Achille) pour ces trois rendez-vous de mars. "Nous avons l'habitude d'avoir des joueurs importants absents sur les derniers rassemblements", a rappelé le Catalan. "Dans ces moments, il faut partager les responsabilités. J'ai été content de voir l'équipe bien réagir et prendre ses responsabilités." Face au pays de Galles mercredi, Roberto Martinez va retrouver une nation qui a joué un rôle important dans sa carrière de joueur et entraîneur. C'est en 2007 à Swansea, club où il a joué entre 2003 et 2006, qu'il a lancé sa carrière d'entraîneur, permettant au club de connaître deux montées en deux saisons. "Ces moments au pays de Galles ont fait la personne que je suis maintenant. Ce sont des souvenirs que je n'oublierai jamais et que je garderai avec moi toute ma vie", a souligné Martinez. Ce duel face au Gallois est également particulier pour l'ensemble du football belge. Les deux nations se retrouveront en effet pour la première fois depuis la défaite de la Belgique en quarts de finale de l'Euro 2016 pour le dernier match avec Marc Wilmots sur le banc, remplacé ensuite par Martinez. "En cinq ans, l'équipe a énormément progressé en participant à des tournois internationaux majeurs. Les joueurs ont pris de l'expérience et il y a des jeunes qui arrivent. Je pense que nous pouvons encore progresser et ce camp va nous aider à le faire", a conclu Martinez. (Belga)

Dans une saison habituelle, le mois de mars sert généralement à préparer les grands tournois. Mais avec le report de l'Euro d'un an à cause de la pandémie de coronavirus a changé la donne pour les Diables Rouges qui devront se préparer avec des matches de qualification pour la Coupe du monde 2022. "Avec la Ligue des Nations, les matches amicaux sont de plus en plus rares dans le football international", a précisé Martinez. "Avoir ce double objectif, cela rend les rassemblements plus importants et l'équipe est prête. Nous avons trois matches en une semaine et nous allons répartir les efforts. C'est pour cette raison que nous avons convoqué un groupe large." Pour cette fenêtre internationale, le sélectionneur national pourra compter sur Romelu Lukaku qui a finalement pu rejoindre la sélection après avoir passé un test négatif au coronavirus. Le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale avait été dans un premier temps interdit de voyage à cause de cas positifs dans son club l'Inter Milan. "Dans ce genre de situation, il est important d'être prudent et de penser avant tout à la sécurité du joueur. Nous avons toujours suivi les mesures qui étaient mises en place dans chaque pays. Chaque équipe nationale essaie d'avoir ses meilleurs joueurs car c'est une période importante." Martinez devra cependant se passer d'Eden Hazard (psoas) et Axel Witsel (tendon d'Achille) pour ces trois rendez-vous de mars. "Nous avons l'habitude d'avoir des joueurs importants absents sur les derniers rassemblements", a rappelé le Catalan. "Dans ces moments, il faut partager les responsabilités. J'ai été content de voir l'équipe bien réagir et prendre ses responsabilités." Face au pays de Galles mercredi, Roberto Martinez va retrouver une nation qui a joué un rôle important dans sa carrière de joueur et entraîneur. C'est en 2007 à Swansea, club où il a joué entre 2003 et 2006, qu'il a lancé sa carrière d'entraîneur, permettant au club de connaître deux montées en deux saisons. "Ces moments au pays de Galles ont fait la personne que je suis maintenant. Ce sont des souvenirs que je n'oublierai jamais et que je garderai avec moi toute ma vie", a souligné Martinez. Ce duel face au Gallois est également particulier pour l'ensemble du football belge. Les deux nations se retrouveront en effet pour la première fois depuis la défaite de la Belgique en quarts de finale de l'Euro 2016 pour le dernier match avec Marc Wilmots sur le banc, remplacé ensuite par Martinez. "En cinq ans, l'équipe a énormément progressé en participant à des tournois internationaux majeurs. Les joueurs ont pris de l'expérience et il y a des jeunes qui arrivent. Je pense que nous pouvons encore progresser et ce camp va nous aider à le faire", a conclu Martinez. (Belga)