Les Diables Rouges ont ponctué leur saison par une courte victoire en Pologne (0-1) mardi soir, après une lourde défaite à domicile contre les Pays-Bas (1-4) et un partage contre le pays de Galles (1-1) plus tôt lors de cette fenêtre internationale.

Samedi à Cardiff, la Belgique a laissé filer la victoire dans les derniers instants, ce qu'elle est parvenue à éviter à Varsovie. Avec 7 points sur 12, les Belges sont deuxièmes du groupe A4 de la Ligue des Nations, trois longueurs derrière les Pays-Bas, chez qui ils devront se déplacer en septembre. "On a montré que nous avons appris de notre match au pays de Galles", a lancé le sélectionneur national Roberto Martinez dans la foulée d'une victoire acquise grâce à un but de Michy Batshuayi. "Nous avions d'abord bien réagi à domicile (en gagnant 6-1 contre la Pologne après la défaite contre les Néerlandais, ndlr) puis ici à l'extérieur, dans un stade magnifique, pour faire taire les supporters locaux."

La Pologne, avec son étoile Robert Lewandowski, était déterminée à prendre sa revanche après la claque subie à Bruxelles. "La Pologne a voulu nous mettre la pression mais n'a pu le faire que lors des 10 dernières minutes car nous avons réussi à la contrôler pendant la majeure partie du match. Nous avons eu la possession (66%, ndlr), des corners et de nombreuses occasions. Mon seul regret est de ne pas avoir marqué ce deuxième but."

Leander Dendoncker est clairement le grand gagnant de cette campagne de juin en Nations League., iStock
Leander Dendoncker est clairement le grand gagnant de cette campagne de juin en Nations League. © iStock

Martinez a aussi félicité Youri Tielemans, auteur d'une prestation aboutie après une série de performances en demi-teinte. "Il est encore très jeune mais joue déjà comme un capitaine. Il est tactiquement intelligent et est toujours capable de trouver l'espace. Il apporte de l'équilibre à l'équipe, je suis content de sa prestation."

Le secteur défensif, composé d'Alderweireld, Vertonghen et Dendoncker, est parvenu à tenir le zéro, une première en quatre matches. Il s'érige comme une véritable option pour la prochaine Coupe du monde. "Ils ont pu montrer leur personnalité contre un avant-centre de classe mondiale. Leander a montré de très belles dispositions durant ce camp en vue du Mondial. Nous avons récolté de nombreuses informations et franchi une bonne étape avant le Qatar. Le groupe fait tout ce qu'il peut pour être aussi fort que possible à la Coupe du monde", a ajouté le Catalan, qui a toutefois insisté sur le nombre d'occasions manquées.

Adnan Januzaj est l'un des joueurs qui n'a pas joué une seule minute en quatre rencontres., iStock
Adnan Januzaj est l'un des joueurs qui n'a pas joué une seule minute en quatre rencontres. © iStock

Les Januzaj, Saelemaekers, Faes et Mechele doivent continuer à travailler

Certains des 32 joueurs convoqués pour ce rassemblement, comme Adnan Januzaj, Alexis Saelemaekers, Wout Faes et Brandon Mechele, n'ont pas joué une minute des quatre matches de juin. Leur présence dans la liste des 26 pour le Qatar s'annonce donc très incertaine.

"Ils doivent continuer à travailler. Un joueur comme Wout Faes peut avoir un rôle en sélection dans le futur. Il a les capacités de leader dont nous avons besoin", a expliqué Martinez, dont le contrat expire au terme du Mondial. Selon le quotidien Het Laatste Nieuws, une prolongation de celui qui est en poste depuis l'été 2016 est actuellement à l'étude, la fédération craignant de se retrouver sans sélectionneur en cours de saison. "Pour moi c'est le bon timing. Dans le football international, vous vous projetez toujours d'un tournoi à un autre", a dit Martinez au micro de VTM.

Les Diables Rouges ont ponctué leur saison par une courte victoire en Pologne (0-1) mardi soir, après une lourde défaite à domicile contre les Pays-Bas (1-4) et un partage contre le pays de Galles (1-1) plus tôt lors de cette fenêtre internationale. Samedi à Cardiff, la Belgique a laissé filer la victoire dans les derniers instants, ce qu'elle est parvenue à éviter à Varsovie. Avec 7 points sur 12, les Belges sont deuxièmes du groupe A4 de la Ligue des Nations, trois longueurs derrière les Pays-Bas, chez qui ils devront se déplacer en septembre. "On a montré que nous avons appris de notre match au pays de Galles", a lancé le sélectionneur national Roberto Martinez dans la foulée d'une victoire acquise grâce à un but de Michy Batshuayi. "Nous avions d'abord bien réagi à domicile (en gagnant 6-1 contre la Pologne après la défaite contre les Néerlandais, ndlr) puis ici à l'extérieur, dans un stade magnifique, pour faire taire les supporters locaux." La Pologne, avec son étoile Robert Lewandowski, était déterminée à prendre sa revanche après la claque subie à Bruxelles. "La Pologne a voulu nous mettre la pression mais n'a pu le faire que lors des 10 dernières minutes car nous avons réussi à la contrôler pendant la majeure partie du match. Nous avons eu la possession (66%, ndlr), des corners et de nombreuses occasions. Mon seul regret est de ne pas avoir marqué ce deuxième but." Martinez a aussi félicité Youri Tielemans, auteur d'une prestation aboutie après une série de performances en demi-teinte. "Il est encore très jeune mais joue déjà comme un capitaine. Il est tactiquement intelligent et est toujours capable de trouver l'espace. Il apporte de l'équilibre à l'équipe, je suis content de sa prestation." Le secteur défensif, composé d'Alderweireld, Vertonghen et Dendoncker, est parvenu à tenir le zéro, une première en quatre matches. Il s'érige comme une véritable option pour la prochaine Coupe du monde. "Ils ont pu montrer leur personnalité contre un avant-centre de classe mondiale. Leander a montré de très belles dispositions durant ce camp en vue du Mondial. Nous avons récolté de nombreuses informations et franchi une bonne étape avant le Qatar. Le groupe fait tout ce qu'il peut pour être aussi fort que possible à la Coupe du monde", a ajouté le Catalan, qui a toutefois insisté sur le nombre d'occasions manquées. Certains des 32 joueurs convoqués pour ce rassemblement, comme Adnan Januzaj, Alexis Saelemaekers, Wout Faes et Brandon Mechele, n'ont pas joué une minute des quatre matches de juin. Leur présence dans la liste des 26 pour le Qatar s'annonce donc très incertaine. "Ils doivent continuer à travailler. Un joueur comme Wout Faes peut avoir un rôle en sélection dans le futur. Il a les capacités de leader dont nous avons besoin", a expliqué Martinez, dont le contrat expire au terme du Mondial. Selon le quotidien Het Laatste Nieuws, une prolongation de celui qui est en poste depuis l'été 2016 est actuellement à l'étude, la fédération craignant de se retrouver sans sélectionneur en cours de saison. "Pour moi c'est le bon timing. Dans le football international, vous vous projetez toujours d'un tournoi à un autre", a dit Martinez au micro de VTM.