Martinez sur la retraite de Vincent Kompany: "C'est une situation qu'on ne veut jamais vivre. Un joueur comme Vincent qui prend sa retraite, c'est dur parce qu'on ne peut jamais les remplacer complètement. Par contre, cela offre une opportunité à cinq ou six joueurs de prendre ce rôle de leader au sein du groupe. Et là, je crois qu'on aura une bonne transition. On ne passe pas de tout à rien, parce qu'avec ses absences de ses deux ou trois dernières années, d'autres ont eu l'opportunité d'être des nouveaux leaders lors des rassemblements. J'ai vu une grande différence dans le leadership de Kevin De Bruyne, dans la façon dont il affecte les autres joueurs. Pareil chez Dries Mertens, alors que des joueurs comme Courtois, Vertonghen ou Alderweireld ont toujours eu une grande influence. Le groupe est prêt, même si on ne remplacera jamais un joueur comme Vincent."

Martinez sur la sélection de Jérémy Doku:"On croit énormément en lui. Je ne sélectionnerai jamais un joueur pour verrouiller son passeport belge. Je l'ai prouvé, parce qu'il y avait deux ou trois joueurs sur ces quatre dernières années qui avaient la double nationalité. Ce n'est pas intéressant de les verrouiller, et puis de ne jamais les impliquer à l'avenir dans les grands matches des Diables rouges. Ce ne serait pas juste. Pour Jérémy, ce qui est clair, c'est qu'on pense que son futur se fera à un niveau exceptionnel."

Martinez sur la retraite de Vincent Kompany: "C'est une situation qu'on ne veut jamais vivre. Un joueur comme Vincent qui prend sa retraite, c'est dur parce qu'on ne peut jamais les remplacer complètement. Par contre, cela offre une opportunité à cinq ou six joueurs de prendre ce rôle de leader au sein du groupe. Et là, je crois qu'on aura une bonne transition. On ne passe pas de tout à rien, parce qu'avec ses absences de ses deux ou trois dernières années, d'autres ont eu l'opportunité d'être des nouveaux leaders lors des rassemblements. J'ai vu une grande différence dans le leadership de Kevin De Bruyne, dans la façon dont il affecte les autres joueurs. Pareil chez Dries Mertens, alors que des joueurs comme Courtois, Vertonghen ou Alderweireld ont toujours eu une grande influence. Le groupe est prêt, même si on ne remplacera jamais un joueur comme Vincent."Martinez sur la sélection de Jérémy Doku:"On croit énormément en lui. Je ne sélectionnerai jamais un joueur pour verrouiller son passeport belge. Je l'ai prouvé, parce qu'il y avait deux ou trois joueurs sur ces quatre dernières années qui avaient la double nationalité. Ce n'est pas intéressant de les verrouiller, et puis de ne jamais les impliquer à l'avenir dans les grands matches des Diables rouges. Ce ne serait pas juste. Pour Jérémy, ce qui est clair, c'est qu'on pense que son futur se fera à un niveau exceptionnel."