Ce 75e duel de l'histoire entre Belges et Français aura une saveur particulière. Les deux nations se retrouveront pour la première fois depuis la défaite belge aux portes de la finale du Mondial 2018 en Russie (1-0). Depuis lors, les Diables Rouges ont perdu en quarts de finale de l'Euro 2020 contre l'Italie, future lauréate, alors que les Bleus de Didier Deschamps ont vu leur parcours s'arrêter dès les huitièmes face à la Suisse. Ce rendez-vous transalpin sera donc l'occasion pour les deux sélections de panser les plaies d'un rendez-vous continental quelque peu douloureux. Pour les quatre sélections toujours en lice à la succession du Portugal, vainqueur en juin 2019 de la première édition, ce Final Four est aussi l'endroit idéal pour lancer, grâce à deux matches à enjeu contre des adversaires de taille, leur route vers la prochaine Coupe du monde. Comparé à la dernière trêve internationale, Roberto Martinez devrait récupérer Kevin De Bruyne alors que Jérémy Doku et Dries Mertens sont toujours blessés. Il sera intéressant d'observer le sort réservé à Charles De Ketelaere. Brillant avec le Club de Bruges, notamment sur la scène européenne, c'est un pion majeur des espoirs de Jacky Mathijssen qui disputeront deux matches importants contre le Kazakhstan et le Danemark. Le Catalan va-t-il l'intégrer dans sa sélection ou le laisser à la disposition des U21, comme il l'avait fait en septembre ? Les Diables Rouges prendront la direction du nord de l'Italie après avoir signé un sans-faute en septembre lors des matches qualificatifs pour le Mondial 2022, en battant successivement l'Estonie (2-5), la République tchèque (3-0) et la Biélorussie (0-1). Presque qualifiés pour le Qatar, les Diables Rouges devront confirmer leur première place du groupe E en novembre contre l'Estonie à Bruxelles (13/11) et contre le Pays de Galles à Cardiff (16/11). (Belga)

Ce 75e duel de l'histoire entre Belges et Français aura une saveur particulière. Les deux nations se retrouveront pour la première fois depuis la défaite belge aux portes de la finale du Mondial 2018 en Russie (1-0). Depuis lors, les Diables Rouges ont perdu en quarts de finale de l'Euro 2020 contre l'Italie, future lauréate, alors que les Bleus de Didier Deschamps ont vu leur parcours s'arrêter dès les huitièmes face à la Suisse. Ce rendez-vous transalpin sera donc l'occasion pour les deux sélections de panser les plaies d'un rendez-vous continental quelque peu douloureux. Pour les quatre sélections toujours en lice à la succession du Portugal, vainqueur en juin 2019 de la première édition, ce Final Four est aussi l'endroit idéal pour lancer, grâce à deux matches à enjeu contre des adversaires de taille, leur route vers la prochaine Coupe du monde. Comparé à la dernière trêve internationale, Roberto Martinez devrait récupérer Kevin De Bruyne alors que Jérémy Doku et Dries Mertens sont toujours blessés. Il sera intéressant d'observer le sort réservé à Charles De Ketelaere. Brillant avec le Club de Bruges, notamment sur la scène européenne, c'est un pion majeur des espoirs de Jacky Mathijssen qui disputeront deux matches importants contre le Kazakhstan et le Danemark. Le Catalan va-t-il l'intégrer dans sa sélection ou le laisser à la disposition des U21, comme il l'avait fait en septembre ? Les Diables Rouges prendront la direction du nord de l'Italie après avoir signé un sans-faute en septembre lors des matches qualificatifs pour le Mondial 2022, en battant successivement l'Estonie (2-5), la République tchèque (3-0) et la Biélorussie (0-1). Presque qualifiés pour le Qatar, les Diables Rouges devront confirmer leur première place du groupe E en novembre contre l'Estonie à Bruxelles (13/11) et contre le Pays de Galles à Cardiff (16/11). (Belga)