Le Conseil d'administration de l'Union royale belge de football, réuni lundi matin, a élu Robert Huygens au poste de président "pour une courte période d'un an", a annoncé l'URBSFA. Huygens était déjà président ad interim de la fédération depuis le 5 juin dernier après la fin du mandat de Mehdi Bayat.

Le Conseil d'administration organisera de nouvelles élections en juin 2022, au cours desquelles tous les membres du CA pourront se présenter candidats, y compris les administrateurs indépendants. "De cette manière, tous les risques statutaires sont écartés et l'URBSFA aura la possibilité, pour la première fois de son histoire, d'élire un président fédéral indépendant à partir de juin 2022", a précisé le communiqué.

ROBERT HUYGENS NE COMPTE PAS CHANGER SON OBJECTIF

"De façon tout à fait inattendue et en partie à cause des circonstances, j'arrive en fait à la fin de ma fonction de dirigeant à l'échelon le plus élevé et cela me fait quelque chose à titre personnel ainsi que pour mon entourage", a déclaré Robert Huygens, 73 ans. "Mais cela ne signifie pas que je vais changer mon objectif ou ma contribution positive relative au football. Écouter tous les acteurs, réfléchir à la recherche d'améliorations et aider resteront mes motivations personnelles. Je compte sur la coopération de tous les acteurs du monde du football", a ajouté le résident de Lebbeke, ancien assistant social pour le SPF Justice.

ANCIEN ASSISTANT SOCIAL POUR LE SPF JUSTICE

Huygens n'est pas connu du grand public, mais présent au sein de la fédération de football depuis des décennies. Membre du conseil d'administration, il a été président de la province de Flandre orientale au sein de l'aile flamande et membre du comité exécutif. "Robert Huygens a été élu à une large majorité et est donc soutenu par toutes les entités de l'URBSFA", a assuré Peter Bossaert, directeur général fédéral.

"J'ai moi-même eu une excellente collaboration avec Robert Huygens au cours des 3 dernières années, dans son rôle de 1er Vice-Président de l'URBSFA. Robert a apporté le calme et la stabilité au cours des derniers mois. Je suis par conséquent très heureux que nous puissions poursuivre notre excellente collaboration l'année prochaine. Il y a bien eu des discussions sur l'éligibilité statutaire d'un président indépendant, mais celles-ci appartiennent maintenant au passé. À partir de juin 2022, tout membre du Conseil d'Administration pourra être candidat à la présidence de notre Fédération, y compris les membres indépendants. Il s'agit à nouveau d'une étape importante pour l'URBSFA dans le cadre de la bonne gouvernance."

LE FAVORI PAUL VAN DEN BULCK N'A PU SE PRESENTER

Encore récemment perçu comme favori au poste, Paul Van den Bulck n'a pas pu se présenter aux élections. L'avocat bruxellois n'a été nommé qu'en juin comme l'un des deux nouveaux membres indépendants du conseil d'administration mais il faut avoir exercé un mandat d'au moins un an avant de pouvoir se présenter aux élections.

Fin mai, Mehdi Bayat a annoncé son retrait de la présidence de l'association après deux ans. L'homme fort du Sporting Charleroi, qui a repris le flambeau de Gérard Linard en 2019, a préféré consacrer son temps au développement de son propre club professionnel. Huygens avait alors pris la relève.

Le Conseil d'administration de l'Union royale belge de football, réuni lundi matin, a élu Robert Huygens au poste de président "pour une courte période d'un an", a annoncé l'URBSFA. Huygens était déjà président ad interim de la fédération depuis le 5 juin dernier après la fin du mandat de Mehdi Bayat. Le Conseil d'administration organisera de nouvelles élections en juin 2022, au cours desquelles tous les membres du CA pourront se présenter candidats, y compris les administrateurs indépendants. "De cette manière, tous les risques statutaires sont écartés et l'URBSFA aura la possibilité, pour la première fois de son histoire, d'élire un président fédéral indépendant à partir de juin 2022", a précisé le communiqué. "De façon tout à fait inattendue et en partie à cause des circonstances, j'arrive en fait à la fin de ma fonction de dirigeant à l'échelon le plus élevé et cela me fait quelque chose à titre personnel ainsi que pour mon entourage", a déclaré Robert Huygens, 73 ans. "Mais cela ne signifie pas que je vais changer mon objectif ou ma contribution positive relative au football. Écouter tous les acteurs, réfléchir à la recherche d'améliorations et aider resteront mes motivations personnelles. Je compte sur la coopération de tous les acteurs du monde du football", a ajouté le résident de Lebbeke, ancien assistant social pour le SPF Justice. Huygens n'est pas connu du grand public, mais présent au sein de la fédération de football depuis des décennies. Membre du conseil d'administration, il a été président de la province de Flandre orientale au sein de l'aile flamande et membre du comité exécutif. "Robert Huygens a été élu à une large majorité et est donc soutenu par toutes les entités de l'URBSFA", a assuré Peter Bossaert, directeur général fédéral."J'ai moi-même eu une excellente collaboration avec Robert Huygens au cours des 3 dernières années, dans son rôle de 1er Vice-Président de l'URBSFA. Robert a apporté le calme et la stabilité au cours des derniers mois. Je suis par conséquent très heureux que nous puissions poursuivre notre excellente collaboration l'année prochaine. Il y a bien eu des discussions sur l'éligibilité statutaire d'un président indépendant, mais celles-ci appartiennent maintenant au passé. À partir de juin 2022, tout membre du Conseil d'Administration pourra être candidat à la présidence de notre Fédération, y compris les membres indépendants. Il s'agit à nouveau d'une étape importante pour l'URBSFA dans le cadre de la bonne gouvernance."Encore récemment perçu comme favori au poste, Paul Van den Bulck n'a pas pu se présenter aux élections. L'avocat bruxellois n'a été nommé qu'en juin comme l'un des deux nouveaux membres indépendants du conseil d'administration mais il faut avoir exercé un mandat d'au moins un an avant de pouvoir se présenter aux élections. Fin mai, Mehdi Bayat a annoncé son retrait de la présidence de l'association après deux ans. L'homme fort du Sporting Charleroi, qui a repris le flambeau de Gérard Linard en 2019, a préféré consacrer son temps au développement de son propre club professionnel. Huygens avait alors pris la relève.