Le match avait pourtant mal commencé pour l'équipe de Buenos Aires, menée 1-0 suite à un but de Leonardo peu après la demi-heure de jeu (1-0, 36e). L'attaquant colombien Rafael Borre a ensuite redonné espoir aux Millonarios (1-1, 82e). Dans le temps additionnel, après avoir vu le joueur de Gremio Bressan exclu pour une seconde jaune (88e), River Plate a bénéficié d'un penalty suite à l'intervention de l'arbitrage vidéo. A la 90e+5, Gonzalo Martinez trompait le gardien adverse et envoyait River Plate en finale. River Plate, vainqueur en 2015 de son 3e titre en Copa Libertadores après ceux acquis en 1986 et 1996, disputera la finale pour la 6e fois. Il y affrontera le vainqueur du duel entre Boca Juniors, son éternel rival sur la scène domestique, et les Brésiliens de Palmeiras. Boca a remporté le match aller 2-0. Si Boca Juniors venait à se qualifier, ce serait la première fois que deux clubs argentins s'affrontent en finale. Le match aller est prévu le 7 novembre, le retour le 28 novembre. (Belga)

Le match avait pourtant mal commencé pour l'équipe de Buenos Aires, menée 1-0 suite à un but de Leonardo peu après la demi-heure de jeu (1-0, 36e). L'attaquant colombien Rafael Borre a ensuite redonné espoir aux Millonarios (1-1, 82e). Dans le temps additionnel, après avoir vu le joueur de Gremio Bressan exclu pour une seconde jaune (88e), River Plate a bénéficié d'un penalty suite à l'intervention de l'arbitrage vidéo. A la 90e+5, Gonzalo Martinez trompait le gardien adverse et envoyait River Plate en finale. River Plate, vainqueur en 2015 de son 3e titre en Copa Libertadores après ceux acquis en 1986 et 1996, disputera la finale pour la 6e fois. Il y affrontera le vainqueur du duel entre Boca Juniors, son éternel rival sur la scène domestique, et les Brésiliens de Palmeiras. Boca a remporté le match aller 2-0. Si Boca Juniors venait à se qualifier, ce serait la première fois que deux clubs argentins s'affrontent en finale. Le match aller est prévu le 7 novembre, le retour le 28 novembre. (Belga)