Le joueur portugais, qui évolue désormais en Chine pour le Shanghai SIPG, ne devrait toutefois pas avoir à effectuer sa peine, l'Espagne ayant pour habitude de suspendre les peines de prison inférieures à deux ans en cas de première condamnation. A l'image de certains autres joueurs, Carvalho avait eu recours à une société écran domiciliée dans les Iles Vierges britanniques, à laquelle il avait cédé ses droits à l'image. Cette pratique a été jugée illégale par la justice espagnole. D'autres stars du football espagnol ont été reconnues coupables de fraude fiscale. Les joueurs du FC Barcelone Lionel Messi et Javier Macherano ont écopé respectivement de 21 mois et une année de prison. Leurs peines ont été suspendues. Celle de Messi a ensuite été commuée en une amende de 252.000 euros. Cristiano Ronaldo, compatriote et ancien équipier de Carvalho au Real Madrid, a lui comparu lors d'une audience préliminaire en juillet. Il devrait lui aussi faire face à un procès pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d'euros (17,5 millions de dollars), portant sur ses droits à l'image entre 2011 et 2014. (Belga)

Le joueur portugais, qui évolue désormais en Chine pour le Shanghai SIPG, ne devrait toutefois pas avoir à effectuer sa peine, l'Espagne ayant pour habitude de suspendre les peines de prison inférieures à deux ans en cas de première condamnation. A l'image de certains autres joueurs, Carvalho avait eu recours à une société écran domiciliée dans les Iles Vierges britanniques, à laquelle il avait cédé ses droits à l'image. Cette pratique a été jugée illégale par la justice espagnole. D'autres stars du football espagnol ont été reconnues coupables de fraude fiscale. Les joueurs du FC Barcelone Lionel Messi et Javier Macherano ont écopé respectivement de 21 mois et une année de prison. Leurs peines ont été suspendues. Celle de Messi a ensuite été commuée en une amende de 252.000 euros. Cristiano Ronaldo, compatriote et ancien équipier de Carvalho au Real Madrid, a lui comparu lors d'une audience préliminaire en juillet. Il devrait lui aussi faire face à un procès pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d'euros (17,5 millions de dollars), portant sur ses droits à l'image entre 2011 et 2014. (Belga)