Grand espoir de l'athlétisme mondial, médaillé de bronze aux Mondiaux de Doha en 2019 sur 10.000 m, Rhonex Kipruto (20 ans) a écrasé la course dimanche loin devant son compatriote Bernard Kimeli (27:12) et le Suisse Julien Wanders (27:13), qui a amélioré son propre record d'Europe de douze secondes. Rhonex Kipruto a amélioré ainsi de 14 secondes le précédent record du monde (26:38) établi début décembre par l'Ougandais Joshua Cheptegei à Valence également. La course féminine a aussi mené au record du monde avec la victoire de Sheila Chepkirui (29:42) juste devant ses compatriotes Rosemary Wanjiru (29:46) et Norah Jeruto (29:46 également). Chepkirui (29 ans) rabote ainsi d'une seconde la précédente marque de sa compatriote Joyciline Jepkosgei qui datait de septembre 2017 à Prague (République tchèque), où l'athlète était devenue la première femme à courir les 10 km sur route en moins de 30 minutes. (Belga)

Grand espoir de l'athlétisme mondial, médaillé de bronze aux Mondiaux de Doha en 2019 sur 10.000 m, Rhonex Kipruto (20 ans) a écrasé la course dimanche loin devant son compatriote Bernard Kimeli (27:12) et le Suisse Julien Wanders (27:13), qui a amélioré son propre record d'Europe de douze secondes. Rhonex Kipruto a amélioré ainsi de 14 secondes le précédent record du monde (26:38) établi début décembre par l'Ougandais Joshua Cheptegei à Valence également. La course féminine a aussi mené au record du monde avec la victoire de Sheila Chepkirui (29:42) juste devant ses compatriotes Rosemary Wanjiru (29:46) et Norah Jeruto (29:46 également). Chepkirui (29 ans) rabote ainsi d'une seconde la précédente marque de sa compatriote Joyciline Jepkosgei qui datait de septembre 2017 à Prague (République tchèque), où l'athlète était devenue la première femme à courir les 10 km sur route en moins de 30 minutes. (Belga)